Startup : Macadam Gardens se recentre sur les potagers d'entreprise

 |   |  540  mots
Cédric Jules et Alexandre Belin sur le toit de la Clinique Pasteur
Cédric Jules et Alexandre Belin sur le toit de la Clinique Pasteur (Crédits : Rémi Benoit)
Après avoir lancé une boutique en ligne de produits de jardin urbain, la startup Macadam Gardens recentre son activité autour du maraîchage bio et de l'implantation de potagers dans les entreprises. La jeune pousse veut développer en parallèle un réseau d'économie circulaire à Seysses avec les entreprises voisines de ses locaux.

C'est un potager suspendu de 500 m2 en plein cœur de la Ville rose. Depuis un an, la Clinique Pasteur (dirigée par Dominique Pon) cultive sur son toit haricots verts, fraises et tomates. "Les salariés de la clinique ont crée un club de jardinage et ils entretiennent le potager. La récolte est ensuite utilisée par la cantine de l'établissement", raconte Cédric Jules. Ce jeune entrepreneur toulousain, à l'initiative de ce potager, est le cofondateur de la startup Macadam Gardens. En 2012, après une école de commerce, il a lancé avec Alexandre Belin, ingénieur agronome, une boutique en ligne de produits de jardinage à destination d'une clientèle urbaine. La jeune entreprise a récemment décidé de recentrer son activité autour du maraîchage bio et de l'implantation de potagers dans les entreprises.

"Il y avait beaucoup de concurrence sur le concept de boutique en ligne et puis nous avons préféré cibler davantage les services, une activité qui est plus proches de nos valeurs et de nos envies que d'envoyer des cartons", explique Cédric Jules.

Légumes anciens et potagers en entreprise

Implantée à Seysses (31), la jeune société cultive dans sa pépinière des variétés de légumes anciens....

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :