Startup : Macadam Gardens se recentre sur les potagers d'entreprise

Après avoir lancé une boutique en ligne de produits de jardin urbain, la startup Macadam Gardens recentre son activité autour du maraîchage bio et de l'implantation de potagers dans les entreprises. La jeune pousse veut développer en parallèle un réseau d'économie circulaire à Seysses avec les entreprises voisines de ses locaux.
Cédric Jules et Alexandre Belin sur le toit de la Clinique Pasteur
Cédric Jules et Alexandre Belin sur le toit de la Clinique Pasteur (Crédits : Rémi Benoit)

C'est un potager suspendu de 500 m2 en plein cœur de la Ville rose. Depuis un an, la Clinique Pasteur (dirigée par Dominique Pon) cultive sur son toit haricots verts, fraises et tomates. "Les salariés de la clinique ont crée un club de jardinage et ils entretiennent le potager. La récolte est ensuite utilisée par la cantine de l'établissement", raconte Cédric Jules. Ce jeune entrepreneur toulousain, à l'initiative de ce potager, est le cofondateur de la startup Macadam Gardens. En 2012, après une école de commerce, il a lancé avec Alexandre Belin, ingénieur agronome, une boutique en ligne de produits de jardinage à destination d'une clientèle urbaine. La jeune entreprise a récemment décidé de recentrer son activité autour du maraîchage bio et de l'implantation de potagers dans les entreprises.

"Il y avait beaucoup de concurrence sur le concept de boutique en ligne et puis nous avons préféré cibler davantage les services, une activité qui est plus proches de nos valeurs et de nos envies que d'envoyer des cartons", explique Cédric Jules.

Légumes anciens et potagers en entreprise

Implantée à Seysses (31), la jeune société cultive dans sa pépinière des variétés de légumes anciens. "Rien que pour les tomates, nous cultivons 45 variétés différentes. Beaucoup n'en soupçonnent même pas l'existence", remarque Cédric Jules. Ces légumes oubliés sont depuis quelques années remis au goût du jour et sont très recherchés par les gourmets. Macadam Gardens collabore d'ailleurs avec plusieurs restaurants gastronomiques toulousains à l'image de l'établissement En Pleine Nature qui dispose d'une étoile au guide Michelin.

L'autre versant de l'activité de Macadam Gardens est la conception et l'installation de jardins en zone urbaine. "Nous avons installé, par exemple, un potager dans une salle de repos d'une PME de Muret. Mais nous avons conçus beaucoup de potagers pour des entreprises hors Midi-Pyrénées, notamment dans la région parisienne où ce marché est très porteur. Nous aimerions d'ailleurs ouvrir un dépôt à Paris pour développer cette clientèle", poursuit l'entrepreneur. Après avoir réalisé un chiffre d'affaires de 60 000 euros en 2014, la startup table sur 150 000 euros pour cette année.

Un projet d'écologie industrielle pour Seysses

Elle planche enfin sur un ambitieux projet d'économie circulaire avec les entreprises voisines. "Nos locaux sont à 30 mètres d'un centre équestre et d'une distillerie d'huiles essentielles. Nous aimerions réutiliser la chaleur de la distillerie pour chauffer nos serres et pouvoir cultiver l'hiver. Nous nous sommes également aperçus qu'en mélangeant les déchets du centre équestres et les déchets de nos cultures cela faisait un très bon compost", décrit Cédric Jules. Pour le moment, le projet de la startup est entre les mains du bureau d'études toulousain Palanca. Elle a reçu le soutien de l'agence de l'environnement (Ademe) et compte s'appuyer sur un appel à idées autour de l'économie circulaire pour financer ce projet. Macadam Gardens envisage par ailleurs d'accueillir la startup toulousaine Alg&You, lauréate d'un concours d'innovation pour un projet basé sur l'utilisation des micro-algues dans l'alimentation.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.