Upetec, la PME toulousaine qui transforme les données en or

 |   |  665  mots
Upetec a notamment travaillé avec Ubisoft sur le jeu Endless Legend
Upetec a notamment travaillé avec Ubisoft sur le jeu Endless Legend (Crédits : Capture d'écran)
Upetec est une société basée à Ramonville, spin-off de l’Irit. Ses ingénieurs ont développé une technologie d’intelligence artificielle unique, qui analyse les millions de données des entreprises et propose des solutions aux décideurs. Surfant sur la tendance du big data, la PME travaille aussi bien dans l’aéronautique que dans le jeu vidéo. Son principal concurrent n’est rien de moins que le géant IBM.

Intelligence artificielle. L'expression évoque la science fiction et, pourtant, c'est bel et bien la technologie inventée et utilisée par Upetec, PME de 9 personnes basée à Ramonville. Son CEO, Sylvain Peyruqueou, est un docteur issu de l'Irit (Institut de Recherche en Informatique de Toulouse), et c'est avec deux ingénieurs de l'institut qu'il a fondé Upetec en 2007, en s'appuyant sur un logiciel qu'ils ont développé depuis 15 ans : Owen. Son nom scientifique : AMAS, comme Adaptive Multi-Agent System.

La donnée, le nerf de la guerre

L'analyse des données et leur optimisation peut permettre au chef d'entreprise de prendre des décisions pour conquérir de nouveaux marchés, lancer un produit ou fidéliser la clientèle. C'est ce que l'on appelle communément le big data, un terme qui entre peu à peu dans le vocabulaire courant des chefs d'entreprises, qu'ils soient dans le secteur numérique ou non. Upetec profite de cette évangélisation.

"Le big data est à la mode et c'est très satisfaisant, confirme Sylvain Peyruqueou. Notre offre est adaptée à cette phase durant laquelle les chefs d'entreprise se demandent 'Que faire de mes données ? Qu'est-ce que ça me rapporte ?' Nous pouvons répondre à ces questions."

Concrètement, grâce à Owen, Upetec prend les données, dresse un "data bilan" et expose ce qu'il est possible d'en tirer. Dans un second temps seulement, les ingénieurs de la société construisent une solution qui correspond aux projets du client.

Airbus, RAGT et les autres

Upetec s'adresse a priori à tous les secteurs. Ce qui compte, c'est la donnée. Ainsi, la société a travaillé avec Airbus pour optimiser la masse des câblages dans les avions (poids, sécurité, coût...). Dans un autre domaine, la PME a collaboré avec le semencier RAGT.

"Un semencier possède des millions de données génétiques. La problématique était de savoir quelle plante il fallait hybrider pour obtenir un meilleur rendement, tout en considérant l'environnement, la météo, la génomique", décrit le CEO.

Autre exemple : le travail réalisé pour l'éditeur de jeux vidéo Ubisoft.

"Nous avons géré toute la partie 'diplomatie' du jeu Endless Space en 2012. Il s'agit de déterminer la réponse d'un personnage quand, dans un jeu interactif, le joueur doit s'adresser à un autre personnage. Pour cela, nous combinons un ensemble de modules. Fin 2014, nous avons également collaboré sur la régulation de la partie économique de Endless Legend."

Aujourd'hui c'est un "gros compte énergétique" qui se tourne vers Upetec et le bouche à oreille fonctionne plutôt bien. "Certains clients avec qui nous avions travaillé il y a plusieurs années reviennent frapper à la porte. Aujourd'hui les gens sont matures et veulent aborder le big data avec des partenaires fiables", assure le chef d'entreprise.

L'analyse de données a un prix

Rentabiliser ses données a un prix. L'analyse préliminaire des données (le data bilan) coûte 40 000 euros chez Upetec. Le reste dépend des besoins du client mais varie entre 150 000 et 200 000 euros la "solution adaptée". Cher ? Pas pour Sylvain Peyruqueou.

"Les données du client son uniques, ses besoins sont uniques. C'est un travail au cas par cas à chaque fois. Et cela rapporte beaucoup au client. Beaucoup plus que ce que ça lui aura couté."

Niveau prix, Upetec se situe dans la même tranche que son principal concurrent, le géant IBM. "Sur les trois derniers mois, nous nous sommes souvent retrouvés en face d'eux chez nos prospects." Mais la PME dispose d'un avantage non négligeable : "Notre solution peut tourner sur un PC portable, elle n'a pas besoin de gros calculateurs et donc n'engage que peu de moyens."

Upetec envisage de réaliser 800 000 euros de chiffre d'affaires en 2015 et de lever des fonds d'ici à un an. "Très confiant" pour l'avenir, le docteur devenu chef d'entreprise ne regrette pas l'aventure entrepreneuriale : "La technologie a sa place dans l'industrie", conclut-il.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/02/2015 à 14:41 :
En espérant croiser Upetec sur Wiseed pour un financement en crowdequity .... :)
a écrit le 23/02/2015 à 9:57 :
Endless Legend et Endless Space sont des jeux crée par Amplitude Studio. Et non pas par Ubisoft.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :