Antabio lève 7 millions d'euros pour lutter contre les maladies nosocomiales

 |   |  387  mots
Marc Lemonnier (à droite) est le fondateur d'Antabio.
Marc Lemonnier (à droite) est le fondateur d'Antabio. (Crédits : Rémi Benoit)
Spécialisée dans la lutte contre les infections résistantes aux antibiotiques, la société toulousaine Antabio vient de réaliser un tour de table de 7,3 millions d'euros pour financer les premiers essais cliniques d'un traitement des infections contractées dans les hôpitaux.

En deux mois, la biotech toulousaine a réussi la prouesse de récolter plus de 15 millions d'euros pour faire avancer ses recherches. En juillet dernier, Antabio faisait partie des 18 entreprises à travers le monde (et l'unique société française) sélectionnées parmi 368 candidats pour obtenir le soutien de Carb-X en 2017. Ce consortium public-privé dédié à la recherche sur les infections résistantes aux antibiotiques s'est engagé à verser 2,5 millions à Antabio dans un premier temps et au total jusqu'à 8 millions d'euros d'ici trois ans. Cette somme permettra de financer à l'horizon 2020 la première phase des essais cliniques d'Antabio sur des adjuvants d'antibiotiques pour traiter des infections pulmonaires chroniques chez les patients atteints de la mucovicidose.

Vers une entrée en bourse ?

Coup double ce lundi 16 octobre : la biotech labégeoise annonce avoir réalisé une levée de fonds de 7,3 millions d'euros auprès des fonds d'investissement iXO Private Equity, Irdi Soridec Gestion, Galia Gestion et la participation des investisseurs historiques de la société.

"Ce tour de table va permettre de financer le programme phare d'Antabio. Il s'agit d'inhibiteurs d'enzymes...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :