À Toulouse, Latécoère modélise en 3D son usine du futur avant de la construire

Pour son nouveau site de production à Montredon près de Toulouse, Latécoère promet une "usine du futur", entièrement automatisée et produisant 24h / 24h. Avant de construire, elle a fait modéliser ce site en 3D par la société Visiativ et une technologie issue de chez Dassault Systèmes.
Modélisation 3D de la future usine Latécoère
Modélisation 3D de la future usine Latécoère (Crédits : Latécoère)

Début 2018, le groupe Latécoère inaugurera sa nouvelle usine, qui sera construite à Montredon, près de Toulouse, afin d'y fabriquer des pièces techniques complexes pour l'aéronautique (des pièces actuellement produites sur le site de Périole, en République Tchèque ou chez des sous-traitants). Cette usine "zéro papier" fonctionnera 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, de manière entièrement automatisée. Elle devrait néanmoins compter 100 salariés sur des postes de préparation, de contrôle et de supervision.
La création de ce nouveau site s'inscrit dans le plan Tranformation 2020 lancé en juin 2016 par Latécoère afin d'assurer sa croissance dans les années à venir. Le calendrier est serré : le site de Périole ayant été vendu, la nouvelle usine doit être conçue et construite d'ici mars 2018.

L'investissement total représente environ 25 millions d'euros.

Lire aussi : Aéronautique : une année 2017 mouvementée attend Latécoère

Une jumelle numérique

Avant de poser la première pierre, Latécoère a fait appel à la société lyonnaise Visiativ, positionnée sur la transformation numérique des entreprises, pour réaliser une usine...en modélisation 3D. Objectif : permettre au groupe de faire les bons choix en amont de la construction et sécuriser les performances de la conception du bâtiment à l'exécution des travaux.

"Il s'agit pour nous de sortir l'usine le plus vite possible, et de savoir à l'avance précisément comment seront les halls d'ateliers, où seront placés les équipements et comment s'organiseront les flux", indique Michel Vret, DSI chez Latécoère.

La société Visiativ, au travers d'applications développées par Dassault Systèmes, peut tout simuler en 3D : la maquette 3D du bâtiment, la simulation des cellules en contexte ou encore la simulation des flux. Le prestataire a pour cela numérisé à la fois le futur bâtiment, mais aussi les machines, les postes de travail ainsi que les flux internes. Visiativ peut également simuler en 3D l'équilibrage des charges : "il s'agit de savoir à l'avance jusqu'à combien on peut saturer l'usine en termes de pièces produites et de compagnons présents", précise Michel Vret.

Cette "jumelle numérique" ne disparaîtra pas au moment de l'inauguration de l'usine : "Cette modélisation 3D ne sert pas à construire l'usine mais à la faire vivre", assure le DSI. Cette expérience, une première pour Latécoère, représente un investissement de 250 000 euros. C'est l'un des premiers exemples en France d'usine entièrement conçue en 3D, depuis les plans d'architectes jusqu'à l'exploitation de l'usine.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.