Latécoère revend son siège toulousain au promoteur Icade

 |   |  502  mots
Le site de Latécoère, au centre-ville de Toulouse
Le site de Latécoère, au centre-ville de Toulouse (Crédits : Rémi Benoit)
Le groupe aéronautique Latécoère a annoncé ce lundi 27 mars avoir passé un accord avec le promoteur Icade pour la cession de son site historique au centre-ville de Toulouse. Les syndicats s'y attendaient.

Le groupe aéronautique Latécoère, présidé par Yannick Assouad depuis 4 mois, annonce ce lundi 27 mars, en parallèle de la publication de ses résultats, qu'il a choisi le promoteur Icade pour lui céder son site historique de la rue de Périole, en plein centre-ville de Toulouse (quartier Jolimont). Cette cession "serait réalisée en plusieurs phases entre 2018 et 2025 afin de s'adapter au calendrier industriel des transferts du Groupe", indique Latécoère dans un communiqué. La cession d'une partie de ce site était prévue de longue date et fait partie du plan Transformation 2020 présenté en juin 2016.

De son côté le groupe immobilier précise:

"Le programme prévoit la livraison en 2019 du futur siège de Latécoère ainsi que la livraison d'autres immeubles de bureaux et services. Deux programmes de logements sont également envisagés à moyen terme sur le site. L'ensemble totalisera environ 70 000 m2, incluant 35 000 m2 de logements et commerces."

Icade indique également que "le site, destiné à devenir un nouveau quartier innovant et responsable, bénéficie d'une excellente localisation au pied du métro, à quelques stations de la gare Matabiau (LGV) et du centre de Toulouse". C'est en effet non loin de ce secteur que doit voir le jour le creative district, quartier réservé aux startups de l'industrie créative, ainsi que TESO, le projet de quartier d'affaires qui sera symbolisé par l'Occitanie Tower.

À noter que Yannick Assouad, présidente du groupe (elle a succédé à Frédéric Michelland), donnera sa première conférence de presse avec des journalistes toulousains demain, mardi 28 mars. Elle commentera notamment les relativement bons chiffres 2016 communiqués par le groupe (chiffre d'affaires en hausse de 5,3 % à 655,2 millions d'euros, surtout du à d'importants effets de change).

Lire aussi : La consolidation des aérostructures arrive et Latécoère y participera

La CGT s'interroge

Florent Coste, représentant syndical CGT (syndicat majoritaire), s'interroge : "le site de Périole est un site de production depuis plus de 80 ans et la quasi totalité va disparaitre.  La CGT conteste cette vente car non seulement Périole est le vaisseau amiral de Latécoère, mais il y a ici des activités dont on ne sait pas où elles seront délocalisées. Je pense surtout à l'industrialisation des produits : une phase longue et complexe où l'on définit les process de fabrication des nouveaux...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :