Les secrets de fabrication du premier violon imprimé en 3D

 |   |  1009  mots
Le 3Dvarius, un instrument sorti tout droit de l'imagination de Laurent Bernadac
Le 3Dvarius, un instrument sorti tout droit de l'imagination de Laurent Bernadac (Crédits : Thomas Tetu)
Laurent Bernadac est l'heureux créateur du 3Dvarius, le premier violon électrique imprimé en 3D. Ingénieur en génie mécanique et énergétique à l'Insa également diplômé du Conservatoire de Toulouse, ce passionné de musique a mis près de trois ans à concevoir cet appareil. Une campagne de crowdfunding est en cours de préparation pour permettre d'acquérir un exemplaire de l'instrument.

Il voulait fabriquer son propre instrument de musique. Son projet aura finalement fait le tour du monde. Du JT de TF1 à une émission de télé au Paraguay, Laurent Bernadac a beaucoup fait parler de lui ces derniers temps. L'origine du succès ? Le 3Dvarius, premier violon électrique réalisé grâce à une imprimante 3D et dont il est le créateur.

Car Laurent Bernadac possède une double casquette atypique. C'est d'abord un passionné de violon, un instrument qu'il pratique depuis l'âge de cinq ans et qui l'a probablement poussé à intégrer la section jazz du Conservatoire de Toulouse, dont il est aujourd'hui diplômé. Mais l'homme est également ingénieur en génie mécanique et énergétique à l'Insa de Toulouse. Pratique lorsque l'on veut créer soit même son propre instrument.

Trois ans de travail

"À la fin de mes études je cherchais un projet qui me permettait de mêler mes deux passions, explique Laurent Bernadac. Je trouvais les violons électriques un peu lourds et leur son trop aigu. Je n'étais pas vraiment à l'aise avec ces modèles, alors j'ai voulu créer le mien."

Laurent Bernadac va alors passer trois ans à concevoir "son" violon....

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :