Le "Guide", un laboratoire de test pour les applications spatiales unique en France

 |   |  875  mots
Xavier Leblan, le directeur du laboratoire Guide
Xavier Leblan, le directeur du laboratoire Guide (Crédits : Rémi Benoit)
Centre d'excellence unique en France, le laboratoire Guide teste et homologue les applications de géolocalisation par satellite qui feront partie du quotidien dans quelques années. Mis en place en 2012 à Toulouse par un groupement d'industriels et d'acteurs du domaine spatial, ce laboratoire a vocation à concurrencer ses homologues allemands.

À la pointe de la technologie dans le domaine de la géolocalisation satellitaire avec les programmes Egnos et Galileo, l'Europe, et la France en particulier, sont à la traine en ce qui concerne les applications spatiales.

"Aujourd'hui, le marché du GNSS (système global de navigation satellitaire) est institutionnel, mais le Cnes et l'Esa semblent vouloir prendre des mesures incitatives et développer des applications avancées", constate Xavier Leblan, spécialiste du secteur.

"Les opportunités dans le ferroviaire se chiffreraient en centaines de millions d'euros. En termes de service, les compagnies aériennes vont ouvrir de nouvelles lignes interrégionales sur des aéroports secondaires en s'appuyant sur des procédures d'approche GNSS. Pour le routier, une association comme Automotech, par exemple, prépare le véhicule autonome qui intégrera des fonctions GNSS avancées."

Fort de ce constat, un groupement d'industriels et d'acteurs du domaine spatial, comme Airbus Defence & Space, Telespazio, Thales Alenia Space, le Cnes et Aerospace Valley entre autres, ont mis en place mi-2010 un centre d'excellence dédié à ce secteur.

Soutenu par le Cnes, labellisé par le pôle Aerospace Valley et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :