Des chercheurs d'Occitanie créent un outil pour améliorer les incubateurs

 |   |  1065  mots
Cinq incubateurs en Occitanie ont été suivis par le chercheur.
Cinq incubateurs en Occitanie ont été suivis par le chercheur. (Crédits : Rémi Benoit)
Le nombre d’incubateurs est en constante en augmentation. Aujourd’hui, en France, près de 1 500 structures, financées sur fonds publics, accueillent environ 200 000 jeunes entreprises. Déjà en 2012, la Cour des comptes estimait à plus de deux milliards et de demi d’euros la dépense en faveur des startups. Seulement, beaucoup d’entre elles finissent par mettre la clef sous la porte. Jonathan Maurice, maître de conférences en sciences de gestion à l’Université Toulouse Capitole et chercheur au sein de la TSM (Toulouse School of Management) en contrôle de gestion et comptabilité, Chaffik Bakkali et Gérald Naro de l’université de Montpellier, ont mis au point un outil de gestion qui permet d’améliorer le fonctionnement et l’efficacité des incubateurs parfois sujets à des préoccupations. Entretien.

La Tribune : Quel est l'objet de vos recherches sur les incubateurs de startups ?

Jonathan Maurice : Avec deux collègues de l'université de Montpellier, Chaffik Bakkali et Gérald Naro, nous avons...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :