Une appli mobile pour trouver un emploi aux jeunes en Haute-Garonne

 |   |  782  mots
Chaque année, 2 700 jeunes trouvent un emploi en Haute-Garonne par l'intermédiaire de la mission locale.
Chaque année, 2 700 jeunes trouvent un emploi en Haute-Garonne par l'intermédiaire de la mission locale. (Crédits : Pixabay / CC)
La mission locale Haute-Garonne a officialisé jeudi 4 octobre le lancement de son application mobile Shaker Trente et Un. Cette innovation permet, à tout jeune âgé de 16 à 25 ans, de découvrir toutes les offres d’emploi dans le département et d’y postuler directement via l’application. L’organisme en charge de l’emploi chez les jeunes veut associer d’autres homologues de la région Occitanie et de toute la France à sa démarche.

C'est un cocktail de jobs. Voilà comment la mission locale Haute-Garonne, soutenue par le Conseil départemental, a présenté son application mobile Shaker Trente et Un. Pour la réaliser, l'organisme en charge de l'emploi pour les jeunes entre 16 et 25 ans est parti du fait que la majorité des jeunes d'aujourd'hui était équipée d'un smartphone.

"Ils ont tous un portable entre les mains, et c'est à travers cet objet qu'ils  font une grande partie des démarches qui les concernent. Parti de ce constat, nous nous sommes lancés dans la création de cette application mobile en juin 2017, avec pour développeur la startup toulousaine AppSud 31", a expliqué Sabine Geil-Gomez, la présidente de la mission locale 31, lors de la présentation officielle du dispositif jeudi 4 octobre au sein du Conseil départemental. Ce dernier subventionne à hauteur de 1,2 millions d'euros par an la mission locale HG, ce qui représente 23 % de son budget annuel.

Shaker Trente et Un, disponible sur les marchés d'applications d'Apple (AppStore) et de Samsung (PlayStore) depuis quelques jours, recense plusieurs dizaines d'offres d'emploi sur l'ensemble du département de la Haute-Garonne, avec une actualisation quotidienne. Tous les types de contrats y sont proposés : service civique, contrat en alternance, contrat de professionnalisation, contrat d'apprentissage, CDD, CDI, et stage.

Le conseiller fait la passerelle entre le jeune et l'employeur

Tous les secteurs d'activités y sont représentés... Et pour postuler à ces 200 offres d'emploi proposées actuellement sur l'application, la mission locale a souhaité une démarche simplifiée. Une fois téléchargée, puis ouverte, l'application dirige directement l'utilisateur vers les annonces disponibles. Il n'est pas demandé de créer un compte utilisateur ou même d'entrer ses coordonnées personnelles.

Shaker Trente et Un

Voici l'écran d'accueil de l'application une fois celle-ci ouverte. / Capture d'écran

Via l'option prise de contact, le jeune utilisateur démarche un conseiller de la mission locale Haute-Garonne, qui fait la passerelle entre le jeune en recherche d'un emploi et l'employeur.

"Le conseiller valide l'adéquation entre le profil du jeune et l'offre à laquelle il postule. Si ce n'est pas un jeune que nous connaissons, nous pouvons être amené à fixer un rendez-vous avec lui pour davantage le connaître et l'aider dans son parcours professionnel. Cela change nos habitudes de travail, mais l'application reste un outil supplémentaire à l'accompagnement classique. Shaker Trente et Un n'a pas vocation à remplacer celui-ci", explique Frédéric Roller, le responsable de l'antenne Ouest de la mission locale Haute-Garonne basée à Colomiers.

Avec ce nouvel outil à disposition des jeunes, comme des conseillers, déjà une quarantaine de recrutements ont été effectués en seulement quelques jours. "Chaque année, la mission locale Haute-Garonne place 2 700 jeunes. On espère donc gonfler ce chiffre avec cette innovation", ajoute Jacques Meyer, le directeur de la ML 31.

"Il est vrai que cela facilite nos recherches. Personnellement, j'ai postulé à des offres vendredi 28 septembre. Lundi, j'ai eu une première prise de contact avec l'employeur, mardi l'entretien d'embauche et je commence le 15 octobre un contrat de professionnalisation comme agent de piste à l'aéroport de Blagnac", raconte Michaël, l'un des jeunes qui a déjà profité des services de Shaker Trente et Un.

Proposer cette application ailleurs en France

Même si cette dernière innovation semble répondre à un certain besoin des jeunes, "elle va évoluer dans le temps, grâce aux retours des utilisateurs et des entreprises", précise Sabine Geil-Gomez. Mais déjà des idées sont en cours d'étude. L'organisme veut également instaurer des filtres en fonction des secteurs d'activités visés par l'utilisateur en question. Enfin, une fonction de prise de rendez-vous avec son conseiller via l'application est à l'étude.

Pour arriver au produit actuel, la ML 31 a investi environ 40 000 euros, à cheval sur les exercices financiers de 2017 et 2018. Un coût qui se justifie notamment par la volonté des porteurs du projet de le rendre disponible à la fois sur les systèmes d'exploitation d'Apple et Samsung, au cahier des charges bien différents. Et pour apporter les modifications espérées, l'institution haut-garonnaise compte sur ses homologues pour une montée en charge collective.

"Nous souhaitons que Shaker Trente et Un soit généralisée sur l'ensemble des 27 missions locales de la Région Occitanie, mais également dans d'autres régions en France. Et plus nous serons nombreux dans ce projet, plus la charge sera répartie entre tous ses acteurs", tient à préciser Jacques Meyer.

Pour rappel, la Région Occitanie a lancé il y a quelques mois une application mobile, Anie, afin d'aider les jeunes dans la recherche d'un contrat d'apprentissage.

Lire aussi : Anie, le Tinder de l'apprentissage et de l'emploi

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/10/2018 à 15:44 :
Très bon article je ne connaissais pas cette appli, et sa me motive a l'installer, à voir se que sa donne ......

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :