"Toulouse a besoin de bureaux neufs ! "

 |   |  659  mots
Le tertiaire va notamment se développer au futur quartier Enova de Labège.
Le tertiaire va notamment se développer au futur quartier Enova de Labège. (Crédits : HDZ/Urbanistes Architectes)
L’immobilier d’entreprise se porte bien dans l’agglomération toulousaine. Michèle Bellan, présidente de l’Office toulousain de l’immobilier d’entreprise (Otie) présente des chiffres en hausse, mais alerte sur le manque de bureaux neufs sur le marché.

Selon les derniers chiffres de l'Otie, le volume de transactions réalisées sur le marché toulousain de bureaux sur les neufs premiers mois de l'année est au-dessus de la moyenne de ces cinq dernières années. Est-ce une tendance de long-terme ?

On aura une belle année 2017. Sur les cinq dernières années, l'évolution est très positive. Nous avons la chance d'avoir une agglomération très dynamique, qui porte tout le marché. Je suis confiante pour l'avenir, le marché de l'immobilier d'entreprise, notamment tertiaire, va changer avec les nouvelles habitudes de travail qui se font jour. L'utilisation des bureaux ne sera plus la même. Grâce au dynamisme de Toulouse, il y aura toujours une consommation forte de bureaux, mais d'une façon différente avec ces nouvelles habitudes de travail.

 Le niveau de stock n'est-il pas trop élevé ?

Le stock n'est pas bas, mais le taux de vacance reste raisonnable. Nous avons un stock principalement de seconde main qui a du mal à s'écouler parce qu'il n'est pas adapté à la demande. Les sociétés sont aujourd'hui clairement à la recherche de locaux de qualité, de dernière génération, connectés, avec une qualité environnementale marquée, des plateaux...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :