Quartier d'affaires à Matabiau : une "ville du futur" qui sortira de terre en 2017

La consultation citoyenne bat son plein à propos du futur quartier d'affaires Toulouse Euro Sud Ouest. Le moment fort a eu lieu le 12 mai avec la première réunion publique de présentation du projet. Les premiers immeubles sortiront de terre en 2017 et le quartier comptera à terme 300 000 m2 de bureaux, 2 000 logements et 50 000 m2 de commerces et services. Le tout sans attendre la LGV.

5 mn

Hypothèse d'aménagement du Parvis Canal
Hypothèse d'aménagement du Parvis Canal (Crédits : Joan Busquets Agence BAU B)

Après plusieurs années d'études de faisabilité du quartier Toulouse Euro Sud Ouest, les propositions d'aménagement formulées par les équipes de l'urbaniste Joan Busquets se précisent.

Hier soir 12 mai, en amont de la première réunion publique consacrée au projet, tous les maitres d'ouvrage (l'État, Toulouse Métropole, la Région, le département, la SNCF et Tisseo), ont présenté les grandes lignes du futur quartier et son calendrier de réalisation.

 "Le projet d'aménagement se phasera jusqu'en 2024 mais les premières opérations urbaines seront lancées dès 2017", a indiqué Alain Garès, le directeur général d'Europolia, la structure publique chargée de l'aménagement du futur quartier.

Les trois mois de concertation publique s'achèveront le 28 juin prochain et un comité de pilotage réunissant tous les partenaires est annoncé dès le mois de juillet. À cette occasion, le plan guide proposé par les urbanistes devrait être adopté et un projet d'intérêt majeur (PIM), c'est-à-dire l'équivalent d'un contrat formalisant les engagements de chacun dans ce projet, sera signé.

22 millions d'euros pour la première tranche de travaux

Si la réhabilitation de la rue Bayard lancée en début d'année pour 18 mois a donné le coup d'envoi de la transformation des abords de la gare Matabiau, les changements se poursuivront sur le parvis historique (qui sera livré dès 2019), la valorisation des berges de la Garonne et la transformation des voies pour l'accès à un nouveau dépose minute.

L'hypothèse de couvrir une partie du Canal du Midi au niveau du boulevard Bonrepos, toujours d'actualité, sera tranchée avant l'été.

Outre la réhabilitation du parvis Matabiau, le plan urbain de ce futur quartier prévoit la création de trois nouveaux parvis (les parvis Lyon, Périole et Marengo), afin de faciliter l'accessibilité de la future gare et le lien avec les quartiers environnants (Périole, Marengo, Jean-Jaurès, Bayard, Raynal et Bonnefoy).

"La première tranche de travaux, qui ne tient pas compte des travaux rue Bayard, se chiffre à hauteur de 22 millions d'euros", a précisé Jean-Luc Moudenc.

Le coût global du projet est par ailleurs estimé à 1 milliard d'euros par Europolia qui évalue "que face aux 300 millions d'euros de recettes attendus, il restera 700 millions d'euros à financer sur 20 ans".

 La date d'arrivée de la LGV confirmée cet été ?

Joan Busquets décrit Toulouse Euro Sud Ouest comme "une ville du futur, qui se construira en 15 ou 20 ans, et mêlera impérativement densité forte et mixité des formes urbaines pour être durable."

Les enjeux de ce projet sont multiples. Il s'agit d'une part de créer un pôle économique d'envergure, avec à terme 300 000 m2 de bureaux, (soit la moitié du parc existant actuellement dans Toulouse intra muros), mais aussi 2 000 logements et 50 000 m2 de commerces et de services.

Il s'agit aussi de dimensionner la future gare à l'arrive de la LGV et à l'augmentation attendue du nombre de voyageurs (de 9 à 18 millions selon la SNCF) en créant un pôle d'échange multimodal qui permettra aussi un accès au métro, et notamment à la future 3e ligne.

Concernant la date présumée d'arrivée de la ligne à grande vitesse à Toulouse, l'État se dit optimiste. "Les procédures sont en cours concernant la LGV entre Bordeaux et Toulouse. La dernière, et la plus importante, est entre les mains du gouvernement et du Conseil d'État qui devrait se prononcer d'ici cet été, pour respecter le calendrier d'arrivée de la LGV à Toulouse en 2024", a assuré Stéphane Daguin, le secrétaire général de la préfecture de Haute-Garonne.

"Quoi qu'il en soit, notre démarche est de lancer le projet urbain, sans attendre la LGV", a précisé le président de Toulouse Métropole.

Une consultation annoncée pour un immeuble de grande hauteur

Les premières constructions visibles de Toulouse Euro Sud Ouest seront des immeubles de bureaux sur des terrains qui appartiennent pour l'heure à la SNCF. Il s'agit de l'ancien tri postal et de la halle Sernam.

Un immeuble de grande hauteur (IGH) pourrait ainsi s'ériger à la place de l'ancien centre de tri. "Plusieurs promoteurs sont prêts à construire un IGH à cet endroit en restant en phase avec les prix actuels du marché immobilier tertiaire toulousain. La consultation sera lancée cette année et le projet choisi début 2017", a précisé Alain Garès.

La modification du PLU en cours à Toulouse permettra ce genre de construction. Selon l'option choisie, ce premier immeuble de bureaux mesurera donc 50 mètres ou 100 mètres de haut (si IGH) et 15 000 m2 à 30 000 m2 de surface plancher.

Côté commerces et services, Europolia et la SNCF ont lancé un appel à idées auprès de sept opérateurs commerciaux pour réfléchir à des aménagements possibles, mais les premiers commerces ne devraient pas voir le jour avant 2020.

Des riverains ont quant à eux profité de la réunion publique pour exprimer leurs craintes de voir expulser les populations les plus défavorisées de ce quartier sans proposition de relogement. "Le seul endroit où nous menons une politique d'acquisition foncière systématique est le bas de la rue de Lyon pour y construire des logements dont des logements sociaux (au moins 30 %) et très sociaux. Nous veillerons à la mixité dans ce nouveau quartier", a voulu rassurer le maire.

À ce jour, Toulouse Métropole, par l'intermédiaire de l'établissement public foncier (EPFL), a acquis pour 30 millions d'euros de biens, situés dans le périmètre du projet et a prévu d'en acheter le double d'ici fin 2019.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.