Brico Privé : "Le groupement Les Mousquetaires nous ouvre beaucoup de portes"

 |  | 677 mots
Lecture 3 min.
Julien Boué, co-fondateur de Brico Privé.
Julien Boué, co-fondateur de Brico Privé. (Crédits : Brico Privé)
Le Toulousain Brico Privé a annoncé cet été la prise de participation majoritaire du groupement Les Mousquetaires. Spécialisé à l'origine dans les ventes privées d'articles de bricolage, le site espère avec ce partenariat accélérer la vente de produits permanents et développer le "click and collect" dans les magasins Bricomarché. En pleine croissance, la société toulousaine va déménager en 2021 dans des bureaux deux fois plus grands et recrute une trentaine de personnes. Entretien avec Julien Boué, co-fondateur de Brico Privé.

La Tribune : Que change pour Brico Privé l'arrivée comme actionnaire majoritaire du groupement Les Mousquetaires ?

Julien Boué : C'est avant tout un changement d'actionnaire puisque nous avions déjà dans notre capital le groupe Florac qui a cédé sa participation au groupement Les Mousquetaires. L'évolution majeure vient de la structure de notre actionnariat avec l'arrivée d'un partenaire industriel. Notre partenaire financier Florac nous apportait beaucoup de choses mais pas 3,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires dans le secteur du bricolage, ce que réalise le groupement Les Mousquetaires qui dispose de trois enseignes : Bricomarché, Bricorama et Brico Cash.

Avec ce partenariat, serez-vous justement plus présent dans les magasins tels  que Bricomarché ?

Il peut être très intéressant de développer le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :