Pierre Fabre ouvre son premier concept store mondial à Toulouse

 |   |  731  mots
Le concept store est situé en plein centre de Toulouse, au 5 rue Saint-Pantaléon
Le concept store est situé en plein centre de Toulouse, au 5 rue Saint-Pantaléon (Crédits : Pierre Fabre)
Le groupe pharmaceutique, basé à Castres, a ouvert un "magasin" au centre de Toulouse. Vitrine de ses marques de dermo-cosmétiques telles qu'Avène, Klorane ou encore René Furterer, ce nouveau lieu va lui permettre d'observer les comportements d’achats de ses clients. Si Pierre Fabre ne prévoit pas d’ouvrir un autre concept store en France, il n’exclut pas d’en créer un au Japon et au Brésil.

C'est une première pour Pierre Fabre. Le groupe pharmaceutique, situé à Castres (Tarn), vient d'ouvrir un "magasin" en plein centre de Toulouse, au 5 rue Saint-Pantaléon. Nommé Le Lab, ce nouvel espace de 120 m2, est défini par le groupe tarnais comme "un concept-store novateur au service de ses marques de soins dermo-cosmétiques" telles qu'Avène, Klorane, A-Derma, René Furterer ou encore Naturactive. Mais, ce lieu n'est pas seulement un espace de vente, comme tient à le souligner Karine Cottin, chief marketing officer de Pierre Fabre.

"C'est un laboratoire d'innovation et un lieu d'échanges. Notre premier objectif n'est pas de vendre nos produits. Nous l'avons créé comme un outil pour nous adresser à nos clients, mieux les connaître dans leur quotidien, échanger et préparer le retail de demain avec eux. Nos équipes nous remontent leurs remarques sur nos produits pour les améliorer, nous adapter et créer une nouvelle relation avec les consommateurs", indique-t-elle.

Pierre Fabre

Le Lab propose des diagnostics et conseils aux clients (Crédits : Studio Chevojon)

Et pour mieux comprendre les besoins de ses clients, Pierre Fabre a constitué une  équipe de cinq personnes pour animer ce lieu, dont deux pharmaciens, deux esthéticiennes et une conseillère cosmétique.

"En moyenne, les consommateurs passent 30 à 40 minutes dans le concept store. Ils peuvent bénéficier gratuitement et sans rendez-vous de conseils et d'un diagnostic de leur peau. Le consommateur va ainsi pouvoir décrypter les besoins de sa peau et de ses cheveux. Il n'y a aucune pression commerciale sur nos équipes qui vont pouvoir prendre le temps de les conseiller", précise Karine Cottin.

Lire aussi : Plongée au coeur du conservatoire botanique des Laboratoires Pierre Fabre

Co-concevoir les produits de demain avec ses clients

Le Lab est donc essentiellement un lieu d'observation des comportements d'achats des consommateurs pour le groupe pharmaceutique. D'autant plus qu'il va permettre de recueillir les avis des clients sur les produits de Pierre Fabre en développement.

"Chaque visiteur pourra participer à des ateliers de co-création, des master-class, des ateliers sensoriels ou des essais de produits ou services. Nous lui donnerons la parole pour qu'il puisse co-concevoir les produits de demain", explique-t-elle.

Soucieux de son image, le groupe souhaite également mettre en avant ses engagements en matière de responsabilité environnementale, face à des consommateurs devenus acteurs de leur consommation.

"Ils attendent des marques qu'elles les aident à comprendre. Ils sont à la recherche de connaissances et de transparence. Ils veulent mieux consommer, être guidés par des experts, être plus respectueux de l'environnement, ne pas gaspiller et cela passe par bien choisir et bien utiliser ses produits", explique la dirigeante.

Un miroir connecté créé avec CareOS et Revieve

En plus des produits de sa marque, Pierre Fabre veut tester de nouveaux services à travers des outils numériques. Le lieu met à disposition un miroir connecté, créé par le groupe tarnais et les startups CareOS et Revieve, qui permet d'effectuer des diagnostics de peau grâce à une technologie basée sur l'intelligence artificielle.

"S'ils sont efficaces, ces prototypes pourront ensuite être déployés dans le circuit traditionnel et donc auprès des pharmacies et parapharmacies", informe Karine Cottin.

Le concept store sera également un lieu d'accueil des pharmaciens et de leurs équipes. Pierre Fabre tient à leur transmettre les enseignements collectés au sein du LAB, dans le but d'améliorer l'expérience client au sein de leurs officines.

Pierre Fabre

Le miroir connecté à disposition des consommateurs (Crédits : Studio Chevojon)

Pas d'autres concepts stores en France

Si le groupe ne prévoit pas d'ouvrir d'autres espaces de ce genre dans l'Hexagone, il n'exclut pas pour autant d'en créer ailleurs dans le monde. Le groupe détient des filiales ou bureaux dans 45 pays et distribue ses produits dans plus de 130 pays.

"L'idée n'est pas de créer une chaîne de concept store. Mais, il y a une certaine limite à l'exercice. Nous sommes sur une population française et toulousaine qui ne représente pas les autres populations. Nous allons donc peut-être nous positionner à côté de nos deux autres centres d'innovation, à Tokyo et à Rio de Janeiro, pour compléter nos tests et couvrir trois grandes zones mondiales", annonce la responsable.

Le groupe Pierre Fabre qui est le deuxième laboratoire dermo-cosmétique mondial, a réalisé 2,3 milliards d'euros de revenus en 2018, dont 64% à l'international et 61%, soit 1,4 milliard d'euros, via sa branche dermo-cosmétique en 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :