Plongée au coeur du conservatoire botanique des Laboratoires Pierre Fabre

 |   |  872  mots
Jean-Gabriel Fouché est le directeur du conservatoire botanique Pierre Fabre à Soual, depuis son ouverture, il y a 21 ans.
Jean-Gabriel Fouché est le directeur du conservatoire botanique Pierre Fabre à Soual, depuis son ouverture, il y a 21 ans. (Crédits : Rémi Benoit)
En 2001, le célèbre pharmacien Pierre Fabre (fondateur du groupe pharmaceutique éponyme), a décidé de créer un conservatoire botanique non loin de sa ville natale, à Castres (Tarn). Jean-Gabriel Fouché, le directeur des lieux, nous a ouvert les portes de ce sanctuaire floral encore interdit au public. Reportage.

Derrière le site industriel massif de dermo-cosmétique à Soual (à quelques kilomètres de Castres), se trouve une maison de maître du XIXe siècle entourée d'un parc de six hectares, dont quatre de jardins à la française. C'est ici qu'a été construit le conservatoire botanique du Bosc dal Mas en 2001, à la demande de Pierre Fabre lui-même. Concept inédit pour l'époque, le conservatoire reste encore aujourd'hui innovant car ces derniers sont rares dans l'industrie pharmaceutique, selon l'entreprise (qui pesait 2,3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2018).

Pierre Fabre

Le bureau de Pierre Fabre, à l'intérieur de la maison de maître. (Crédits : Rémi Benoit)

Depuis son ouverture, Jean-Gabriel Fouché, scientifique spécialisé en physiologie végétale, dirige ce lieu destiné à la sauvegarde et la conservation de la biodiversité, mais également à la recherche pharmaceutique.

"Préserver les espèces, c'est notre travail de tous les jours. Quand la plante entre à l'institut botanique, nous la traçons jusqu'à la fin de sa vie, nous savons où elle va et dans quel service elle va être travaillée. Normalement, l'industrie ne demande une traçabilité que sur les produits finis. Ici, nous en avons une...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :