Drones : Delair-Tech rachète Gatewing en Belgique

 |   |  318  mots
(Crédits : Rémi Benoit)
La société toulousaine Delair-Tech, spécialiste du drone professionnel, annonce le rachat de Gatewing, filiale drone de Trimble basée en Belgique. Une manière de consolider sa position sur ce marché.

Après Eukréa Electromatique en septembre, Delair-Tech poursuit sa stratégie de croissance externe. La société toulousaine vient en effet d'annoncer l'acquisition de Gatewing, filiale drone de Trimble. Ce rachat de la société basée à Gand, en Belgique, va permettre à Delair-Tech "de renforcer ses équipes et de créer des synergies technologiques permettant d'accroître sa capacité d'innovation", explique la direction.

"Actuellement, le marché du drone est en pleine consolidation, et c'est maintenant que se prennent les positions de leader de demain, précise Michael de Lagarde, cofondateur et président de Delair-Tech. L'accord que nous avons trouvé avec Trimble nous permet d'atteindre la taille critique indispensable pour répondre aux besoins des grands groupes industriels que nous visons."

Delair-Tech comptera désormais une centaine de collaborateurs, faisant de la société créée en 2011 l'un des principaux acteurs du marché.

Un accord commercial stratégique

Au-delà de cette acquisition, Delair-Tech a signé un accord stratégique avec Trimble. La société toulousaine devient ainsi fournisseur privilégié de solutions drones pour le groupe, en s'alliant à Microdrones, acteur majeur de la fabrication de systèmes multi-rotors, pour proposer une gamme complète de drones.

Le groupe américain Trimble vend des drones et des systèmes d'analyse d'images aériennes aux secteurs de la construction, de l'agriculture, du transport, de la géomatique et de l'énergie. Ce partenariat offre donc des opportunités de marché énormes pour Delair-Tech, qui possède une filiale aux États-Unis depuis le premier semestre 2016.
 
"Notre stratégie est de poursuivre notre montée en puissance sur le marché du drone professionnel et d'offrir des services d'inspection et de surveillance aux grands groupes industriels grâce à des moyens d'acquisitions d'images très résolues, combinées à des logiciels de traitement d'images spécifiques aux verticales métiers adressées (énergie, transport, agriculture, construction, sécurité)", explique Michaël de Lagarde.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :