Les opposants à la vente de l'aéroport veulent faire saisir le service anti-corruption

 |   |  81  mots
Le collectif contre la privatisation de la gestion de l'aéroport de Toulouse-Blagnac demande aux collectivités locales de saisir le service central de prévention de la corruption.

Dans une lettre adressée à Jean-Luc Moudenc, président de Toulouse Métropole, Pierre Izard, président du Conseil général de la Haute-Garonne et Martin Malvy, président du Conseil régional Midi-Pyrénées, le collectif demande de saisir le service central de prévention de la corruption :

"Au regard de l'opacité dans ce dossier, (...) nous vous demandons de bien vouloir saisir ce service qui devrait avoir les moyens d'investigations que ni vous, ni nous, ne possédons."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :