Immobilier : les ventes progressent, les loyers restent stables selon l'Observer

 |   |  408  mots
A l'occasion de la présentation de son rapport annuel ce mardi 5 avril à Toulouse, l'Observer, l'observatoire de l'immobilier toulousain, a détaillé les chiffres du logement de 2010 et remis ses premières analyses sur l'impact du Prêt à taux zéro (PTZ +) sur la primo-accession.

« Le marché toulousain confirme le rebond annoncé en 2009, et cela pour tous les secteurs du logement. » Pour Alexandra François-Cuxac, la présidente de l'Observer, qui présentait mardi à la médiathèque de Toulouse le rapport annuel de l'observatoire de l'immobilier, la crise semble être passée.

Alors qu'un nouveau Schéma de cohérence territoriale (Scot) vient d'être élaboré par les collectivités territoriales, l'Observer met en perspective les chiffres du logement neuf de 2010 et le nouveau périmètre de Ville intense, concept novateur élaboré par le Scot, qui comprendrait 35 communes autour de Toulouse. « C'est une zone urbaine qui comprend la ville dense plus la partie de la ville le long des grands axes. Mais cette nouvelle notion n'est pas encore totalement définie, il nous faut la manipuler avec précaution », indique Alexandra François-Cuxac.

Ce qui ne l'empêche pas de dévoiler certains résultats. La vente de logements en promotion a ainsi augmenté de 86% dans cette zone de Ville intense, passant de 2.805 pour la période 2006-2008 à 5.212 pour 2009-2010. A Toulouse, l'évolution est encore plus conséquente : +129% entre les deux périodes, de 1.338 à 3.060 logements. « Ces chiffres démontrent l'intérêt des acquéreurs pour le centre-ville et sa périphérie », indique Alexandra François-Cuxac. Qui souligne aussi la stabilité relative des loyers en Haute-Garonne, autour des 11,10 €/ m².

Si la reprise s'amorce dans le secteur des logements neufs, des facteurs d'inquiétude persistent selon l'Observer : la hausse des prix du foncier, la baisse des mises en chantier dans le logement social et la faible présence d'habitat intermédiaire dans les Zones d'aménagement concerté (Zac).

Concernant la primo-accession, l'Observer analyse l'impact du Prêt à taux zéro plus (PTZ +) sur l'acquisition de logements neufs. « La Haute-Garonne ne compte que 52% de propriétaires, détaille Alexandra François-Cuxac. Ce qui laisse un grand marché potentiel d'acheteurs. » Le PTZ + permet d'augmenter la capacité d'emprunt des ménages, surtout si le logement respecte les normes des Bâtiments basse consommation (BBC). Ainsi, sur la zone de la Ville intense, le PTZ + permet d'augmenter de 16.000 à 36.000 € le budget d'emprunt des ménages.

L'Observer souhaite maintenant voir plus loin que son rapport annuel. Pour Alexandra François-Cuxac, « cette étude doit donner à réfléchir, au-delà des phénomènes conjoncturels de crise et de reprise, à des facteurs plus structurels. » Avec un objectif : « Construire dès aujourd'hui la ville durable de demain. »

Victor Matet

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :