Quels sont les freins au développement des robots agricoles ?

 |   |  618  mots
En 2018, la startup Naïo Technologies, créatrice du robot Ted (photo), devrait attendre 2,5 millions d'euros de chiffre d'affaires et vise la barre des 10 millions d'euros à l'horizon 2021.
En 2018, la startup Naïo Technologies, créatrice du robot Ted (photo), devrait attendre 2,5 millions d'euros de chiffre d'affaires et vise la barre des 10 millions d'euros à l'horizon 2021. (Crédits : Rémi Benoit)
Près de 800 acteurs du monde agricole étaient réunis les 11 et 12 décembre à l'occasion de la 3ème édition du Forum international de la robotique agricole à Labège, à proximité de Toulouse. À cette occasion, les participants ont notamment évoqué les freins au développement des robots dans le milieu agricole, comme le besoin d'assistance et la formation à l'utilisation de ce matériel innovant. Décryptage.

"Malheureusement, je n'ai jamais eu de démonstration sur les robots de mon secteur. C'est un frein majeur à l'idée d'aller vers la robotique, car la démonstration est un déclencheur de réflexion à l'achat", avouait Flavien Nicolas, exploitant viticulteur dans la vallée du Rhône, le 11 décembre dernier à l'occasion de la 3ème édition du Forum international de la robotique agricole (Fira) organisé à Labège (31), tout proche de Toulouse.

Lors des débats, qui ont réuni 800 personnes sur deux jours, les fabricants de robots agricoles ont eu un aperçu des obstacles qu'ils devront surmonter afin de convaincre les agriculteurs de faire appel à eux et laisser leurs machines circuler dans leurs champs.

Une méconnaissance de l'offre et un besoin d'expertise

À l'image du témoignage du viticulteur Flavien Nicolas, les agriculteurs mentionnent en premier lieu une méconnaissance de l'offre de robots agricoles.

Edouard Lhotte, agriculteur au nord de Paris, abonde dans le même sens et regrette : "aujourd'hui, si je vais chez un concessionnaire, je serais informé sur les tracteurs, mais pas sur les robots". Une méconnaissance de l'offre qui n'aide pas à l'évolution des mœurs. Lui qui travaille...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :