Sébastien Hordeaux, l'hôte bienveillant d'Étincelle Coworking

 |   |  1049  mots
Sébastien Hordeaux, fondateur d'Étincelle Coworking
Sébastien Hordeaux, fondateur d'Étincelle Coworking (Crédits : Rémi Benoit)
En l'espace d'un an et demi, le fondateur d'Étincelle Coworking Sébastien Hordeaux a ouvert quatre tiers-lieux dans la région toulousaine. Il cherche désormais à étendre le concept au-delà du Sud-Ouest et à créer un espace de parentalité. L'entrepreneur a su insuffler une nouvelle philosophie dans le monde du travail collaboratif, basée sur la bienveillance.

D'un naturel discret, Sébastien Hordeaux s'est imposé comme l'un des acteurs clés du coworking à Toulouse. En l'espace d'un an et demi, le fondateur d'Étincelle Coworking a ouvert trois tiers-lieux au cœur de la Ville rose, un quatrième à Montauban et d'autres lieux sont en projet à Albi et Nantes... Le tout sans aucune subvention publique. Rien ne prédestinait pourtant le jeune entrepreneur de 37 ans à emprunter cette voie. Né à Évreux, ce fils d'agriculteurs grandit en Normandie "dans un hameau de 20 habitants", précise-t-il. Dès l'adolescence, il s'amuse à bricoler des programmes informatiques. Sa passion devient son métier et il sort de de l'université de Rouen en 2000 avec un diplôme d'ingénieur-maître en informatique. Après avoir créé deux sociétés (Waterproof en 2004 et Catalys en 2008) à Montauban, le chef d'entreprise se met à chercher des locaux à Toulouse.

Le coworking dans une ambiance familiale

C'est cette quête qui le pousse à créer son espace de coworking. "Les locaux existants étaient trop chers alors j'ai eu l'idée de les partager", explique Sébastien Hordeaux. En janvier 2015, il loue 200 m2 dans l'hypercentre de Toulouse, à deux pas de la place Wilson. Les...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :