Gilbert Gagnaire, l'entrepreneur qui va faire parler de lui à Toulouse

Nouvel actionnaire de la société Robosoft, en cours d'installation à Toulouse, Gilbert Gagnaire a un parcours original. Installé à Singapour depuis 2005, cet ingénieur entrepreneur revient en France pour conquérir le marché des véhicules autonomes "du dernier kilomètre". Portrait.
Gilbert Gagnaire
Gilbert Gagnaire (Crédits : Rémi Benoit)

Gilbert Gagnaire pourrait devenir l'un des entrepreneurs incontournables de la Ville rose. Encore inconnu à Toulouse aujourd'hui, il a racheté l'entreprise aquitaine Robosoft, spécialisée dans la robotique en 2014. Cette année, il investit entre "2 et 5 millions d'euros" pour la déployer à Toulouse. Dans sa ligne de mire : le marché des véhicules autonomes du dernier kilomètre.

Ingénieur formé à l'école des Mines de Saint-Étienne, Gilbert Gagnaire embrasse l'entrepreneuriat dès 1996 en cofondant la société Fermat avec un associé issu de l'Ensi de Grenoble. Leur spécialité : le développement, la vente et l'installation de logiciels pour le management des risques financiers. Jusqu'en 2002, l'entreprise compte une petite vingtaine de collaborateurs. Et puis vient le dispositif de réglementation Bâle II, qui institue un "dispositif prudentiel destiné à mieux appréhender les risques bancaires", sous l'égide de la Banque des règlements internationaux.

"Nous avons alors développé un produit adapté à cette nouvelle réglementation, que nous avons vendu à Rabobank et Dexia en 2003, raconte Gilbert Gagnaire. Ensuite, par effet d'entraînement, nous avons récupéré 50 % du marché européen."

Face au succès, Fermat décide de se tourner vers l'Asie pour poursuivre sa croissance. "L'idée était de créer un hub à Singapour pour rayonner dans tout le sud-est asiatique, explique-t-il. Pour travailler en Asie, il faut être dans leur moule, être présent physiquement sur place."

Le pari s'avère payant. En 2006, un an après l'installation dans l'île-État, Fermat réalise un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros, dont plus d'un quart dans la zone Asie-Pacifique. Le marché est "si énorme" que Gilbert Gagnaire prolonge son séjour initialement prévu pour deux ans. Fin 2008, il gère 97 personnes à Singapour. Fermat réalise alors 43 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont un tiers en Asie.

Cette année-là, la firme américaine Moody's Analytics s'intéresse à son concurrent français et fait une offre de rachat à plus de 140 millions d'euros, selon le site Next Finance. C'est "l'une des plus grandes opérations d'acquisition dans l'histoire de l'entreprise", note le géant américain.

En janvier 2009, Gilbert Gagnaire devient jeune retraité. "J'ai voulu faire une pause, raconte-t-il. Je ne connaissais plus grand monde en France. Mes cercles d'amis étaient à Singapour. Alors j'y suis resté." Une retraite de 4 ans interrompue fin 2013 donc, quand son banquier lui propose d'investir dans Robosoft.

Une nouvelle aventure

L'homme aime les défis. Après 10 années à Singapour, il revient en France et aux affaires et s'investit totalement dans son nouveau projet. Depuis sa première rencontre avec Vincent Dupourque, le fondateur de Robosoft, en janvier 2014, "cela fait un an que je suis sur le pont sept jours sur sept. Dans quelques mois, j'espère pouvoir reprendre un peu de temps", glisse-t-il.

Du temps, il en voudrait pour s'adonner à l'une de ses passions : l'alpinisme. "Si je ne m'étais pas lancé dans cette aventure, je serais quelque part dans l'Himalaya", sourit-t-il. Ou dans un camion aménagé spécialement pour rallier l'Alaska à la Terre de feu. Un autre projet en sommeil dans sa besace.

À défaut d'Everest ou de Fitz Roy, c'est le Mont Valier que Gilbert Gagnaire pourra contempler depuis Toulouse, et pourquoi pas gravir. Car, ce globe-trotter l'assure : "on devrait me voir beaucoup à Toulouse. Je m'y sens mieux qu'à Paris".

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.