La campagne "HeForShe" à Toulouse, pour plus de mixité dans le numérique

 |   |  506  mots
Epitech et E-mma veulent promouvoir la mixité dans le numérique
Epitech et E-mma veulent promouvoir la mixité dans le numérique (Crédits : Rémi Benoit)
L'école d'informatique Epitech et l'association E-mma soutiennent la campagne "HeForShe" lancée par le comité national ONU Femmes France. Mercredi 28 septembre chez Ekito, des échanges autour de la mixité dans le numérique auront lieu dans le cadre de Human in Tech.

"Dans ma promo, nous étions 5 filles sur 113, il y a trois ans. Ça progresse un peu : elles étaient 7 l'année dernière et seront 8 dans la nouvelle promo 2016-2017. Mais ça reste très peu". Julie Simon, étudiante en troisième année à Epitech Toulouse, est la représentante locale de l'association E-mma, qui promeut la mixité homme-femmes dans le numérique. Surprise par le peu de filles dans son école, elle s'est engagée pour promouvoir la filière numérique auprès jeunes collégiennes et lycéennes.

"Quand on parle aux filles du numérique, elles ne se sentent pas concernées, elles sont convaincues que l'informatique est réservé aux garçons. C'est triste, car c'est une vraie filière d'avenir, qui crée de l'emploi. Et puis, dans les écoles d'informatique, c'est dur de se faire des copines quand on est que cinq..."

E-mma propose donc des interventions dans les collèges et lycées et des cours de code. "À mon sens, il faudrait même intervenir dès l'école primaire, pour changer les mentalités", estime Julie Simon.

HeForShe, le 28 septembre à Toulouse

L'école Epitech et l'association E-mma ont signé un partenariat avec le comité national ONU Femmes France pour la promotion de la campagne "HeForShe" (lancée en 2014 par l'actrice Emma Watson lors d'un discours aux Nations Unies). Ainsi, le HeForShe IT Day aura lieu le 28 septembre au Sénat à Paris et dans les 11 écoles Epitech en France.
À Toulouse, en partenariat avec Face Grand Toulouse (Fondation Agir Contre l'Exclusion), Ekito et La Tribune l'association E-mma propose un atelier de d'initiation à la programmation et des témoignages sur les différentes actions menées par les acteurs régionaux. Interviendront notamment :

  • Laurent Blondon (président de Face),
  • Emmanuelle Durand-Rodriguez (directrice de la rédaction de La Tribune Toulouse),
  • Catherine Hugonet (déléguée régionale au Droit des Femmes et Égalité à la Préfecture LMPR),
  • Cécile Morel (CEO de Mobirider),
  • Nadia Pellefigue (vice-présidente de la Région Occitanie),
  • Carine Puyo (directrice de Combustible),
  • Hélène Sardin (responsable régionale Femmes du Numérique au Syntec),
  • Catherine Tillous (directrice générale de Makina Corpus, et administratrice de DigitalPlace),
  • Aurélie Vache (de l'association Duchess France destinée à valoriser et promouvoir les développeuses et femmes avec profils technique)
  • et Julie Simon.

 La Tribune Toulouse est partenaire de l'événement, qui se tiendra mercredi 28 septembre chez Ekito, 15 rue Gabriel Péri, à Toulouse

  • 16h00 à 18h00 : Atelier de d'initiation à la programmation

  • 18h30 à 20h00 : Échanges et témoignages sur les différentes actions menées par les acteurs régionaux

Plus d'infos ici.

He for She

HeForShe est une campagne de solidarité pour l'égalité des sexes lancé par l'ONU Femmes. Son objectif est de faire participer les hommes et les garçons au combat pour l'égalité des sexes et les droits des femmes, en les encourageant à prendre des mesures contre les inégalités rencontrées par les femmes et les filles.

Le discours d'Emma Watson à l'ONU :

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/09/2016 à 17:42 :
Les compétences et le talent avant le sexe, la race, la religion etc...

Faut vraiment être... Pour prendre en considération la mixité etc...

Le talent, les compétences ! C'est tout.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :