Une dizaine de fermes aquaponiques d'ici 2018 autour de Toulouse

 |   |  769  mots
Unité expérimentale d’aquaponie APIVA dans le Rhône dont veut s'inspirer l'association de Toulouse.
Unité expérimentale d’aquaponie APIVA dans le Rhône dont veut s'inspirer l'association de Toulouse. (Crédits : ATA)
Une société veut créer un réseau d'une dizaine de fermes aquaponiques dans l'agglomération de Toulouse, capables de fournir chacune 35 tonnes de légumes et 6 tonnes de poissons par an. En plein essor en France, ce mode de production en circuit fermé permet de limiter l'usage de pesticides.

Toulouse va-t-elle bientôt se doter d'une filière aquaponie ? C'est le doux rêve caressé par Patrice Astre. Pisciculteur pendant une trentaine d'années dans le Lot-et-Garonne, il a fermé son site...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Offre découverte, 1€ le premier mois!

*Durée limitée, offre sans engagement,
100% numérique

Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :