L’Occitanie lance son nouveau Comité Régional du Tourisme

 |   |  498  mots
Plage du Cap d'Agde
Plage du Cap d'Agde (Crédits : DR)
La Région a inauguré ce jeudi 20 juillet sa nouvelle agence d’attractivité touristique. L’occasion pour Carole Delga d’annoncer la création de la marque de destination touristique Occitanie / Sud de France, ainsi que la mobilisation de 200 M€ sur cinq ans destinés à la mise en œuvre de la stratégie régionale pour le tourisme.

L'Occitanie porte désormais la casquette "Occitanie / Sud de France". Cette appellation inédite est une des premières décisions prises par la nouvelle agence d'attractivité touristique régionale lancée ce jeudi 20 juillet. Comité Régional du Tourisme ou CRT, la nouvelle entité est désormais chargée de la stratégie touristique de la région fusionnée. Un rôle important puisque l'Occitanie accueille près de 30 millions de touristes par an et que ce secteur représente 108 000 emplois et 10% du PIB régional.

Devenir la 10e région touristique d'Europe

"Mon objectif est de devenir la 10e région touristique d'Europe sur 274 (aujourd'hui l'Occitanie est 11e, NDLR), expose la présidente de région Carole Delga. Pour cela, il nous faut augmenter le panier moyen du touriste et engranger 4,5 millions de nuitées marchandes supplémentaires, notamment en attirant plus de visiteurs étrangers. C'est pourquoi nous avons créé la nouvelle marque de destination touristique 'Occitanie / Sud de France' pour une meilleure visibilité internationale et le budget tourisme passe de 35 à 40 millions d'euros par an".

La stratégie touristique du CRT va être matérialisée par 30 actions concrètes. Par exemple, un chantier a été lancé pour étudier la faisabilité de créer, en partenariat avec la Banque Européenne d'Investissement et éventuellement d'autres partenaires, un fonds financier tourisme qui pourrait être doté de plus de 100 M€. De plus, deux nouveaux dispositifs d'accompagnement des professionnels sont mis en place depuis ce mois de juillet.

Tout d'abord, un "Pass Tourisme" pour aider les entreprises de moins de 50 salariés à réaliser des travaux de mise aux normes, d'accessibilité ou encore de rénovation énergétique. Un dispositif qui concerne des montants jusqu'à 100 000 €, avec une priorité accordée aux territoires ruraux. L'hôtellerie locale et familiale est notamment fortement concernée.

Puis, un "contrat d'innovation touristique" qui concerne quant à lui les projets globaux d'au moins 100 000 € vient d'être instauré. Ce contrat prend en compte les investissements immatériels, immobiliers et mobiliers de développement des entreprises, sur 24 ou 36 mois.

Réduire le nombre de "lits froids"

"Le travail du CRT va aussi porter sur la réhabilitation des résidences secondaires et bâtiments non-occupés mal adaptés aux attentes de la clientèle. Ces 'lits froids' qui pourraient accueillir des touristes mais restent vides sont nombreux sur le littoral et en montagne", précise Carole Delga.

Par ailleurs, la région lance un appel à projets des Grands Sites en Occitanie. L'ex-région Midi-Pyrénées comptait déjà 25 Grands Sites sur huit départements. Cet appel à candidature ouvert jusqu'au 30 septembre devrait donc étoffer cette liste avec les lieux d'intérêt de l'ex-région Languedoc-Roussillon.

Enfin, le CRT prévoit la création d'un grand parc de loisirs à dimensions nationale et internationale. Et au mois de décembre, un "campus de l'innovation touristique" devrait voir le jour. Ce salon permettra aux professionnels du secteur d'échanger autour des nouveaux axes de l'économie touristique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :