À quoi servira la future Agence régionale de l'énergie et du climat ?

La Région Occitanie s'est fixée pour objectif de devenir la première région de France à énergie positive. Pour atteindre ce but, elle va créer une agence régionale de l'énergie et du climat en 2018. Quelle sera sa mission? Interview de Thierry Cotelle, le conseiller régional chargé de la mise en place de la structure.

4 mn

Thierry Cotelle est le conseiller régional chargé de la mise en place de la structure.
Thierry Cotelle est le conseiller régional chargé de la mise en place de la structure. (Crédits : Région Occitanie / Rémi Benoit)

Quelles sont les ambitions de la Région en matière d'énergie renouvelable ?

Carole Delga a fixé comme objectif de faire de la région Occitanie la première région d'Europe à énergie positive (qui produit plus d'énergie renouvelable qu'elle n'en consomme). Cette ambition est atteignable à deux conditions : il faut augmenter de 250% la production d'énergie renouvelable et d'autre part réduire de 33% les consommations d'énergies d'ici 2050 et en prenant en compte la croissance démographique (sachant que nous accueillons 50 000 nouveaux habitants chaque année dans la région) et les impératifs de croissance économique.

À quoi va servir l'agence régionale de l'énergie et du climat ?

L'agence régionale de l'énergie sera la première du genre en France. Comme dans les autres régions, il existait déjà des structures dédiées aux énergies renouvelables (MPEI pour Midi-Pyrénées). Mais ce qui est inédit, c'est de créer un opérateur unique qui couvrira l'ensemble de la problématique énergétique et climatique à savoir la production d'énergie renouvelable, la rénovation thermique des bâtiments pour lutter contre la précarité énergétique, l'innovation pour le stockage de l'énergie, la promotion de la mobilité durable et plus généralement l'ensemble des initiatives permettant la lutte contre le réchauffement climatique. L'agence Régionale de l'Energie et du Climat devient l'outil régional de la transition énergétique.

L'Occitanie semble en retrait par rapport à d'autres régions (comme la Bretagne par exemple) en matière d'éolien ou de photovoltaïque. Créer cette structure, c'est une manière de combler ce retard ?

Même si la Région Occitanie est la 2° région de France en terme de production d'énergie renouvelable nous sommes encore loin derrière les premières régions européennes. Le potentiel en matière d'énergie solaire ou d'énergie éolienne est très loin d'être exploité : c'est dû en partie à la densité de la population : il est en effet plus difficile d'implanter des éoliennes en mer Méditerranée que dans des rivages moins peuplés du Nord de la France ou de l'Europe. La région PACA est d'ailleurs dans la même situation. Il est donc indispensable de donner un coup de boost sur cette activité: c'est une des vocations majeure de la nouvelle structure. Le potentiel en matière d'énergie solaire ou d'énergie éolienne est très loin d'être exploité; il faut profiter des atouts naturels de notre région.

Quelles sont les perspectives de développement de l'éolien ou du photovoltaïque ?

L'Occitanie bénéficie déjà d'un mix énergétique très équilibré. Les énergies renouvelables (éolien, photovoltaïque, hydroélectrique) représentent déjà 34% de la production donc on peut très bien imaginer que cette part passe à 50% d'ici 2030. Cela paraît ambitieux mais c'est largement atteignable. Au potentiel naturel de notre Région pour développer l'éolien et le photovoltaïque il faut aussi tenir compte des développements technologiques toujours aussi importants qui permettent des rendements supérieurs à installation identique. De plus notre capacité à pouvoir stocker l'énergie produite par des Energies Renouvelables intermittentes sera bien évidemment un facteur de développement de l'éolien et du photovoltaïque.

Plus concrètement, l'éolien en mer va se développer au large du littoral audois. Gruissan va accueillir l'une des deux premières fermes pilotes d'éoliennes flottantes de France (la deuxième retenue par le ministère de l'Environnement est en Bretagne, NDLR). De même le stockage de l'électricité par l'hydrogène est une des filières que nous soutenons en Occitanie dans son développement.

Lire aussi : Des piles à combustion à hydrogène dans les avions ? Pas avant 2020

Quel regard portez-vous sur l'émergence en Occitanie de projets citoyens autour des énergies renouvelables à l'image de Citoy'ENR ?

Je pense que la COP21 a généré une prise de conscience des citoyens et c'est une très bonne chose. Il faut aussi relever l'ambitieux projet d'économie circulaire d'Organic Vallée à Belesta-en-Lauragais avec une activité de recyclage des déchets et maintenant une usine de méthanisation. L'AREC sera naturellement le lieu privilégié de réalisation des projets citoyens qui nous seront soumis.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.