Exclusif. Marc Péré est le nouveau directeur général d'Aerospace Valley

 |   |  629  mots
Lors d'un conseil d'administration extraordinaire réuni lundi 23 mai au soir, le pôle de compétitivité Aerospace Valley a nommé son nouveau directeur général. Marc Péré, 48 ans, jusqu'ici directeur du développement chez Vega Technologies, prendra ses fonctions mi-juin. Il succède à Agnès Paillard.

"Ce qui a convaincu les membres d'Aerospace Valley, c'est mon parcours professionnel autant que ma formation", explique Marc Péré, nommé lundi soir directeur général du pôle de compétitivité, à la suite d'un conseil d'administration extraordinaire réuni en marge du 6e forum d'Aerospace Valley, organisé à Arcachon les 23 et 24 mai. Il succède à Agnès Paillard, qui avait annoncé sa démission en janvier dernier pour "différences de points de vue" avec le président Jean-Marc Thomas.

Marc Péré, 48 ans, originaire du Béarn et de nationalité franco-britannique, a étudié à Sciences-Po Paris et à l'Ecole nationale supérieur d'électrotechnique, d'électronique, d'informatique, d'hydraulique et des télécommunications (Enseeith) de Toulouse. Après un premier poste d'attaché scientifique auprès de l'ambassade de France en Corée du Sud de 1985 à 1987, il devient ingénieur de projet chez Alstom avant de s'engager chez Spot Image, spécialiste de l'imagerie par satellite. Après un passage de trois ans à EADS, il est nommé en 2004 directeur du développement, stratégie et commercial au sein de Vega Technologies, société de conseil basée près de Toulouse, qui œuvre dans les secteurs de l'aérospatiale, de l'énergie et des transports.

Marc Péré occupe aussi des fonctions politiques. Conseiller municipal de L'Union depuis 2001 dans l'opposition de gauche, il crée en 2008 l'association L'Union dynamique et solidaire (Ludysol). Depuis 2010, il est également délégué à la Communauté urbaine du Grand Toulouse.

Le nouveau directeur général du pôle de compétitivité n'a pas seulement présenté sa candidature au conseil d'administration. Il est venu avec un projet : "Il repose sur trois piliers, explique Marc Péré. Aider Aerospace Valley à faire émerger de nouveaux projets innovants pour que nos régions restent leader mondial de l'aéronautique, proposer plus de services aux entreprises dans des domaines tels que la propriété intellectuelle et enfin trouver des financements plus importants auquel le Pôle aurait lui-même accès."

Marc Péré doit quitter ses fonctions chez Vega Technologies vers la mi-juin pour succéder à Agnès Paillard au poste de directeur général d'Aerospace Valley. D'autres changements sont attendus à la tête du pôle de compétitivité. En septembre, un nouveau président doit être désigné, Jean-Marc Thomas n'étant pas candidat à sa propre succession. "J'ai donné sept ans de ma vie à Aerospace Valley, explique l'actuel président. Il est temps pour moi de tourner la page."

Candidat toulousain, Marc Péré a été choisi parmi une trentaine de prétendants au poste. Aerospace Valley associant les régions Midi-Pyrénées et Aquitaine, il serait logique que le siège du futur président soit attribué à un Aquitain.

Lors du forum d'Aerospace Valley, tenu les 23 et 24 mai à Arcachon, le dossier de l'Institut de recherche technologique (IRT) décroché par Toulouse, a été évoqué. Midi-Pyrénées et Aquitaine n'avaient pas réussi à s'entendre pour proposer un dossier commun. Lors des discussions sur ce sujet, le président de la région Aquitaine, Alain Rousset, a clairement visé le toulousain Jean-Marc Thomas, selon plusieurs témoins, prenant à témoin Martin Malvy, le président du Conseil régional de Midi-Pyrénées.

Ces deux jours ont été l'occasion de dresser le bilan annuel des activités d'Aerospace Valley. "Nous avons réalisé de grands progrès dans le secteur de la formation, du conseil ou encore dans les Domaines d'activité stratégique (DAS)", s'est réjoui le président Jean-Marc Thomas. Qui s'est aussi félicité du nombre de participants : "450 personnes en deux jours. Nous avons vraiment réussi à mobiliser une grande partie du monde de la recherche."

Victor Matet

En photo : Marc Péré, nouveau directeur général d'Aerospace Valley (© DR)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :