Les lauréats régionaux du prix de l'entrepreneur Ernst & Young sont connus

 |   |  635  mots
Ernst&Young et le magazine L'Entreprise, co-organisateurs du prix de l'entrepreneur de l'année, ont rendu public le palmarès des entreprises indépendantes les plus performantes du Sud-Ouest qui vont défendre les couleurs de la région à Paris.La première étape est franchie : le jury composé de chefs d'entreprises a rendu son verdict et récompensé les plus beaux fleurons de l'entreprise du Sud-Ouest.

Ernst&Young et le magazine L'Entreprise, co-organisateurs du prix de l'entrepreneur de l'année, ont rendu public le palmarès des entreprises indépendantes les plus performantes du Sud-Ouest qui vont défendre les couleurs de la région à Paris.

La première étape est franchie : le jury composé de chefs d'entreprises a rendu son verdict et récompensé les plus beaux fleurons de l'entreprise du Sud-Ouest.
Sur les cinq trophées décernés, deux sont revenus à des entreprises de Midi-Pyrénées : Jean-Louis Ribes, président fondateur de DSI (Blagnac), qui intervient sur le terrain de la bureautique, l'impression, la logistique, les multiservices et l'industrie, a reçu le prix de l'engagement sociétal pour, notamment, avoir 80% de salariés handicapés. Les co-dirigeants Nicolas Durand et Mathieu Pauc ont eux été récompensés du prix du business vert pour la réussite de leur entreprise Panosol (Toulouse), spécialisée dans l'installation de panneaux photovoltaïques (production d'électricité) et de panneaux solaires thermiques (production de chaleur).

Une autre entreprise de l'agglomération toulousaine a été à l'honneur avec Magellium (Ramonville), PME de hautes technologies, qui réalise des études, des systèmes, des produits et des services à forte valeur ajoutée dont les co-directeurs Patrice Berranger et Jean-Pierre Maldier ont obtenu le prix de l'entreprise d'avenir qui récompense une jeune entreprise à fort potentiel ayant fait preuve d'innovation sur son marché : « C'est un prix à part qui vise à encourager les start-up » complète Laurent de Verlanges, directeur régional du développement d'Ernst&Young. 
Le prix de l'entrepreneur de l'année a été attribué à Bernard Moulinet, président de Kimo (Périgueux, conception et la fabrication d'appareils de mesure pour le contrôle de la vitesse et le débit d'air), celui de l'innovation à Bruno Rost, dirigeant d'Audemat (Mérignac, conception, industrialisation et commercialisation de produits électroniques d'émission et transmission pour la radio et TV) et celui de l'entreprise internationale à Jean Bernard, PDG de Financière Bernard (Bordeaux, exploitation viticole, fabrication d'eau-de-vie de vin).
Mais les lauréats peuvent nourrir des ambitions encore plus grandes : « C'est le 1er étage d'une fusée qui en compte trois, détaille Laurent de Verlanges. Ils vont désormais représenter la région, chacun dans sa catégorie, à l'échelon national puis, si leur projet y est primé, au niveau international ». 
En attendant de briguer la reconnaissance mondiale, les gagnants ont d'ores et déjà obtenu celle de leurs pairs régionaux. Et ce n'est pas un moindre mérite au vu des critères sélectifs choisis par Ernst&Young pour pouvoir présenter sa candidature : le dirigeant, qui doit avoir une expérience d'au moins trois ans à la tête d'une entreprise, doit en être le propriétaire.

A cela s'ajoutent des conditions purement financières : le chiffre d'affaires minimum ne peut être inférieur à 10 millions d'euros, la rentabilité à 5% du résultat courant avant impôts et la croissance sur les trois derniers exercices à 25%. Un cahier des charges, lourd, mais toutefois insuffisant pour postuler aux prix de l'entrepreneur. Même si la partie comptable est incontournable, Ernst & Young s'intéresse également à la dimension plus humaine des candidats au travers de leurs trajectoires : « Ce sont des histoires que l'on récompense, précise Laurent de Verlanges. Les parcours ne sont pas forcément les plus impressionnants ou les plus rentables mais ils ont valeur d'exemple par leur beauté et l'enthousiasme manifesté pour entreprendre ».

Les lauréats distingués dans chacune des régions concourront pour la grande finale nationale dont les résultats seront dévoilés le lundi 9 novembre. L'élection du World Entrepreneur of the year, qui récompensera le meilleur entrepreneur parmi 50 pays, aura lieu du 3 au 6 juin 2010.

En savoir plus :
- www.ey.com/FR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :