Trois questions à Pierre Casteras, président de la Confédération pyrénéenne du tourisme

 |   |  649  mots
Réunissant les différents acteurs du secteur, la Confédération pyrénéenne du tourisme vient de se réunir en assemblée générale. Après une bonne saison hivernale et à la veille d'un été qui s'annonce indécis, son président Pierre Casteras fait le point sur les nouvelles orientations prises par la structure associative et le futur plan marketing territorial.Quel est le rôle de la Confédération ?

Réunissant les différents acteurs du secteur, la Confédération pyrénéenne du tourisme vient de se réunir en assemblée générale. Après une bonne saison hivernale et à la veille d'un été qui s'annonce indécis, son président Pierre Casteras fait le point sur les nouvelles orientations prises par la structure associative et le futur plan marketing territorial.

Quel est le rôle de la Confédération ?
Nous réunissons 100% des acteurs de l'économie touristique des Pyrénées. Fondée en 1918, la Confédération est aussi la seule structure de ce type en Europe qui regroupe ces acteurs dans une démarche de massif. Nos missions sont de développer l'image de marque et la notoriété des Pyrénées en tant que destination de vacances en toute saison, et d'animer le réseau des partenaires publics et privés. Les stations de ski cotisent chacune à hauteur de 0,5% de leur chiffre d'affaires, nos partenaires sont aussi bien les départements que les conseils régionaux, qui apportent 20% de notre budget. Ce dernier s'établit entre 1,5 et 1,9 millions d'euros, l'objectif est de le voir croître dans les prochaines années. L'Etat, notamment à travers sa politique des massifs et les fonds européens Feder, contribue également.

Quelles sont les orientations qui ont été prises lors de l'assemblée générale ?
Nous continuerons à promouvoir les Pyrénées en tant que destination hivernale et à mener des actions en faveur des différents marchés, qu'ils soient émergents ou en voie de consolidation. Rappelons par exemple que 70% des skieurs espagnols pratiquent dans les Pyrénées du côté français. Mais parallèlement, nous allons travailler sur la complémentarité de l'offre : ce sera le « plus produit » du massif pyrénéen, avec le thermoludisme et les activités de pleine nature. En filigrane viendra cette notion : quatre saisons, quatre raisons de venir dans les Pyrénées. Des actions portent déjà leurs fruits, comme l'itinéraire de découverte du massif ou le guide « La Route des cols », réalisé avec les éditions Privat et qui est en rupture de stock. Ou encore le bilan positif des pôles touristiques de montagne.. Nous allons désormais essayer de vendre l'été l'hiver, et inversement. Par ailleurs, nous avons acté lors de l'assemblée générale la création d'un grand plan marketing pour promouvoir le territoire. Il s'agit d'une stratégie ambitieuse, le tourisme est l'élément d'équilibre du monde montagnant. Nous devons nous poser les bonnes questions : quel tourisme dans 10 ans ? Pour qui ?

Comment s'est déroulée la saison hivernale et qu'attendez-vous de cet été ?
Les entreprises de la neige ont réalisé un chiffre d'affaires en hausse, un peu plus de 100 millions d'euros. Mais la fréquentation était globalement en baisse. Ce paradoxe s'explique simplement : les stations ont pu ouvrir l'intégralité de leurs domaines et n'ont donc pas eu besoin de faire de baisser le prix prévu des forfaits. Pour cet été, nous savons que 50% des Français ne partiront pas en vacances. Aujourd'hui, on réserve le plus tard possible et on décide de manière plus impulsive, à l'affect. Avec la crise et une météo complexe, on l'a vu avec ces derniers jours de canicule, les Pyrénées sont un ballon d'oxygène, une destination idéale pour des budgets non extensibles. Le contexte économique nous est donc plutôt favorable car il favorise les escapades de proximité. Nous ne disposons pas encore d'indicateurs fiables, mais nous avons ressenti une forte demande d'informations de la part des estivants. Elle s'explique essentiellement par les démarches de promotion entreprises par les stations, et la campagne de communication des Grands sites lancée par la Région.

En savoir plus :

- www.tourismepyrenees.fr

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :