801 M€ pour l'économie régionale. La Région annonce son propre plan de relance

 |   |  680  mots
Martin Malvy a annoncé le 25 juin un plan de soutien de l'activité régionale. A l'issue de l'assemblée plénière de la Région Midi-Pyrénées, le président du conseil régional a détaillé les 63 mesures qui doivent permettre de « mieux traverser la crise et de préparer la reprise ».



Le cabinet de Martin Malvy, président PS du Conseil régional, préparait depuis trois semaines des mesures destinées à soutenir l'économie, une sorte de plan de relance bis et spécifiquement régional qui a été annoncé ce matin. « Nous voulons tout faire pour contribuer à atténuer les effets de la crise, a expliqué Martin Malvy, entouré des vice-présidents du Conseil régional. Il faut répondre aux difficultés d'aujourd'hui et aux incertitudes de demain. La Région ne peut malheureusement pas s'appuyer sur le plan de relance annoncé par le gouvernement. Un plan totalement vide à l'exception du remboursement anticipé de la TVA. Nous avons donc décidé la mise en place de 63 mesures. Il s'agit soit d'actions renforcées, soit de mesures nouvelles. » Le tout correspond à un « effort régional de 801 M€ ».

Des mesures sont spécifiquement destinées à soutenir l'emploi dans l'industrie et l'artisanat. La Région prévoit la signature de 300 nouveaux contrats d'appui avec des entreprises de Midi-Pyrénées du 1er juillet 2009 au 31 décembre 2010 (budget 35 M€). Jusqu'à cette date, les entreprises qui embauchent en CDI un jeune diplômé d'IUT, BTS, licence professionnelle ou master pourront bénéficier d'une subvention de 5.000 €. La politique de soutien aux pépinières d'entreprises sera renforcée (avec un budget de 2 M€ au lieu de 330 K€ actuellement). En matière de formation, la Région lance un fonds « Qualification + » qui permettra de financer des actions de formation professionnelle continue au profit de salariés touchés par le chômage partiel.

Martin Malvy a par ailleurs annoncé des mesures en faveur du développement durable, de l'agriculture, des collectivités locales, de l'économie touristique et de l'éducation/recherche. Le Conseil régional accroît sa participation aux investissements dans les bâtiments d'enseignement supérieur (50 M€) et de recherche (28 M€) ce qui va permettre, a annoncé Martin Malvy, « le lancement de l'Institut Clément Ader sur Aerospace Campus ». Concernant l'agriculture, « nous n'avons pas les moyens, estime le président du Conseil régional, de répondre à la crise laitière mais nous renforçons le plan de modernisation des bâtiments d'élevage. Un budget de 6,5 M€. Le plan bio va également être doublé (4 M€) et nous allons aider les lycées à servir un repas bio ou sous signe de qualité Midi-Pyrénées chaque semaine, pour un budget de 3,4 M€. »

Cinq appels à projets innovant seront par ailleurs lancés du 1er juillet 2009 au 31 décembre 2010. En plus d'Epicea (aide à l'émergence de projets dans le domaine des matériaux composites), la Région créé 4 autres appels à projets : Electra (avion plus électrique), Epicure (alimentation santé, en lien avec les pôles de compétitivité Cancer Bio Santé et Agrimip Innovation), Lapeyrouse (applications de la navigation par satellite) et Eco-Innovations (production des énergies renouvelables et des éco-innovations). Ces appels à projets s'appuieront sur un budget total de 14 M€.

Le président du Conseil régional a par ailleurs rappelé les nouveaux engagements de Midi-Pyrénées dans le financement des routes nationales. 200 M€ dans le cadre d'un programme de développement du réseau routier national 2009-2014. La décision modificative du budget a été votée en assemblée plénière le 25 juin et l'affectation des budgets, dossier par dossier, sera faite le 2 juillet en commission permanente.

Le budget total engagé sur les 63 mesures s'élève à 368 M€ en 2009 et 433 M€ en 2010 soit un total de 801 M€. Pour 2009, ces nouvelles actions seront auto-financées (par le résultat de 2008) et par l'anticipation du remboursement du FCTVA. Martin Malvy a annoncé qu'à partir de 2010 et jusqu'en 2012, la Région aura recours à l'emprunt, à hauteur de 200 M€.

Ancien ministre du Budget, Martin Malvy a enfin clairement indiqué que « ce plan pourrait être remis en cause si le projet de réforme du financement des collectivités locales nous mettait au régime sec ».

En savoir plus :

- www.midipyrenees.fr

En photo : le Conseil régional a annoncé aujourd'hui un plan de soutien de l'activité régionale composé de 63 mesures. (photo Rémi Benoit)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :