Dominique Bur, préfet de région : "Des entreprises s'installeront à Francazal dans les prochains mois"

 |   |  456  mots
Le préfet de Région a présenté ses vœux à la presse ce mercredi 19 janvier. Il en a profité pour dresser un bref bilan économique et évoquer les Investissements d'avenir. Dominique Bur a également défendu le choix du groupe canadien Lavalin pour gérer le site de Franzacal au détriment de l'opérateur local Aéroport Toulouse Blagnac.« Nous avons traversé l'année 2010 avec peut-être un peu moins de difficultés que d'autres, a estimé Dominique Bur en préambule. Nous avons réussi, sur le plan économique, à contenir ces difficultés.

Le préfet de Région a présenté ses vœux à la presse ce mercredi 19 janvier. Il en a profité pour dresser un bref bilan économique et évoquer les Investissements d'avenir. Dominique Bur a également défendu le choix du groupe canadien Lavalin pour gérer le site de Franzacal au détriment de l'opérateur local Aéroport Toulouse Blagnac.

« Nous avons traversé l'année 2010 avec peut-être un peu moins de difficultés que d'autres, a estimé Dominique Bur en préambule. Nous avons réussi, sur le plan économique, à contenir ces difficultés. » Le préfet a notamment évoqué la problématique du logement, « une priorité », et s'est félicité du niveau de construction et de mises en chantier, « entre 4 500 et 5 000 logements sociaux actuellement alors que nous étions à 1 000 il y a une dizaine d'années ». Il s'est aussi réjoui du système extranet mis en place avec les bailleurs sociaux, qui permet à ces derniers de consulter les noms des demandeurs prioritaires.

Le préfet a également évoqué la venue de Nicolas Sarkozy le 13 janvier, « un témoignage fort de sa part alors que certains se plaignent que d'autres villes proches soient favorisées. Il a également tenu à honorer la filiale aéronautique, c'est un signal donné dont nous pouvons nous féliciter. »

Dominique Bur s'est aussi exprimé sur les Investissements d'avenir (ex-Grand Emprunt, appels à projets dotés de 35 milliards d'euros) et la candidature de Toulouse aux financements qui en découleront : « Les dossiers toulousains ont été transmis ou sont en cours de transmission. C'est un enjeu qui va engager la ville dans les vingt prochaines années. » Toulouse espère un retour positif pour l'Institut de recherche technologique, pour l'Institut hospitalo-universitaire autour de la dépendance et du vieillissement, et à la labellisation Initiative d'excellence portée par le PRES Université de Toulouse.

Interrogé par ailleurs sur l'avenir de Francazal, le Préfet a certifié que les premières entreprises choisies pour s'y implanter « seront choisies très rapidement et pourront s'installer dans les prochains mois », sans pour autant vouloir s'engager sur un calendrier précis. Concernant le choix de l'opérateur, le groupe canadien Lavalin ayant été désigné au détriment de Aéroport Toulouse Blagnac pour une période d'un an reconductible de deux fois six mois, Dominique Bur a estimé que le dossier choisi était « meilleur que l'autre. Certains se sont moyennement débrouillés, tout simplement. Et j'en profite pour rappeler qu'avec Lavalin nous avons affaire à une société française, déjà implantée à Toulouse avec une soixantaine d'ingénieurs et qui est un professionnel reconnu dans le monde aéroportuaire. »

Mikaël Lozano

En photo : Dominique Bur, préfet de Midi-Pyrénées (© Rémi Benoit)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :