15 000 visiteurs attendus au Salon de l'immobilier les 19, 20 et 21 mars

 |   |  461  mots
230 acteurs de l'immobilier viendront à la rencontre du grand public lors du Salon de l'immobilier Toulouse Midi-Pyrénées qui se tiendra ce week-end sur les 7000 m2 du hall 6 du Parc des Expositions. L'occasion pour la profession de tirer le bilan d'une année 2009 fortement affectée par la crise malgré quelques signes encourageants, et de conseiller les futurs acheteurs. Depuis le début de la crise financière, l'immobilier en Midi-Pyrénées connaît un recul régulier. Mais si le secteur a été l'un des premiers à en souffrir, il est peut-être également celui qui annoncera l'embellie.

230 acteurs de l'immobilier viendront à la rencontre du grand public lors du Salon de l'immobilier Toulouse Midi-Pyrénées qui se tiendra ce week-end sur les 7000 m2 du hall 6 du Parc des Expositions. L'occasion pour la profession de tirer le bilan d'une année 2009 fortement affectée par la crise malgré quelques signes encourageants, et de conseiller les futurs acheteurs.

Depuis le début de la crise financière, l'immobilier en Midi-Pyrénées connaît un recul régulier. Mais si le secteur a été l'un des premiers à en souffrir, il est peut-être également celui qui annoncera l'embellie. « C'est dans la nature de ce métier de redémarrer un peu avant le reste de l'économie », assure Emmanuelle Lassalle-Michel, présidente de la Fédération Nationale de l'Immobilier (Fnaim) de la Haute-Garonne.

Les différents partenaires associés à l'organisation du salon de l'immobilier se réjouissent de ce grand rendez-vous avec les particuliers. « C'est un lieu où les gens désireux d'acheter un bien immobilier peuvent se renseigner, explique Pacifique Robineau, organisateur du salon. Mais c'est également un excellent moyen pour les professionnels de prendre le pouls du marché pour anticiper la période à venir. »

En octobre 2009, 88% des visiteurs exprimaient le souhait d'acheter un bien immobilier. Pour les professionnels du secteur, l'événement ne se réduit néanmoins pas à une mise en relation vendeurs-acheteurs : « L'objectif de tous les exposants n'est pas de vendre à tout prix mais plutôt de convaincre tous ceux qui envisagent l'achat immobilier, notamment les plus jeunes, que la pierre est encore et toujours une valeur-refuge », souligne Philippe Poilleux, président du Salon de l'immobilier et de la Fédération des Promoteurs Constructeurs en Midi-Pyrénées.

L'époque est idéale pour acheter, en dépit de la crise, d'un pouvoir d'achat en stagnation et d'un environnement morose : tel est le message fort que les professionnels vont marteler tout au long du week-end. « Les aides existent : loi Scellier, qui permet de défiscaliser des investissements dans le logement locatif, Pass Foncier, baisse des taux d'intérêts » insiste, par exemple, Philippe Poilleux.

Il est cependant impossible de faire abstraction des difficultés rencontrées par les futurs acheteurs. « La peur du chômage est un frein à l'achat, constate José Delgado, de l'Union des Maisons Françaises. Il faut pourtant bien rappeler qu'il vaut mieux être propriétaire que locataire en cas de coup dur ! D'autant plus qu'aujourd'hui en Midi-Pyrénées, il est possible d'obtenir des mensualités de remboursement inférieures au montant d'un loyer. »

Clément Sirdey

En savoir plus :
- http://www.salonimmobiliertoulouse.com/

En photo : Philippe Poilleux, président du Salon de l'immobilier et Emmanuelle Lassalle-Michel, présidente de la Fnaim de la Haute-Garonne (photo : Clément Sirdey)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :