Finadorm commercialise Mathou-Pitchou, première micro-crèche modulaire à ossature bois

 |   |  586  mots
La société aveyronnaise Finadorm vient d'achever la réalisation de la première micro-crèche modulaire à ossature bois, fruit de la synergie des compétences de deux de ses filiales, Mathou Créations et Fabre 2012, mise sur le marché au prix de 180 000 €. L'objectif est d'en vendre entre 5 et 6 en 2010 et entre 15 et 20 par an dès 2011.La première micro-crèche modulaire à ossature bois vient d'être conçue en Aveyron.

La société aveyronnaise Finadorm vient d'achever la réalisation de la première micro-crèche modulaire à ossature bois, fruit de la synergie des compétences de deux de ses filiales, Mathou Créations et Fabre 2012, mise sur le marché au prix de 180 000 €. L'objectif est d'en vendre entre 5 et 6 en 2010 et entre 15 et 20 par an dès 2011.

La première micro-crèche modulaire à ossature bois vient d'être conçue en Aveyron. Une réalisation qui répond à une véritable nécessité selon Jean-Rémy Bergounhe, PDG du groupe Finadorm : « Il y a, en France, un besoin de structures pour la garde d'enfants, observe-t-il. On a donc eu l'idée de créer un bâtiment à ossature bois prêt à accueillir 9 à 12 enfants et le personnel de crèche. »

Un projet volontairement raisonnable en termes de capacité d'accueil qui trouve sa source dans son aspect environnemental. Outre la qualité des matériaux sélectionnés, qui ne contiennent aucun solvant ou colle susceptibles de dégager des formaldéhydes, la crèche Mathou-Pitchou répond au label très haute performance énergétique (THPE) et propose, en option, des kits « énergies douces » : chauffe-eau solaire, panneaux photovoltaïques, récupération et valorisation des eaux de pluies.

La construction modulaire à ossature en bois permet également de limiter l'impact sur l'environnement : « Tous les modules sont fabriqués en usine avant d'être acheminés sur le site où ils sont assemblés, détaille-t-il. On peut donc dire que la micro-crèche, d'une superficie de 112 m2, est livrée « clé en main ». » Ce système s'adresse, en outre, à un large éventail de clients. Si les collectivités locales ou territoriales demeurent les principales cibles, les gestionnaires de crèches privées sont également courtisés par la société aveyronnaise.

« Nous avons déjà rencontré un certain nombre de communautés de communes qui ont manifesté leur intérêt. Mais le besoin est tellement présent que nous n'allons pas nous limiter aux collectivités. Nous serons là où le marché est porteur. On peut s'adapter aux spécificités architecturales du lieu où l'on a l'intention de l'installer. Grâce à la petite taille de la crèche, nous pouvons la « poser » partout où le besoin se fait sentir : centre commercial, lotissement etc... »

Une prouesse technique rendue possible grâce aux compétences de deux sociétés filiales du groupe Finadorm, Mathou Créations, spécialisé dans l'aménagement de l'équipement mobilier, et Fabre 2012, leader national de l'habitat léger de loisir, dont les bureaux d'études ont été réuni à la demande de Jean-Rémy Bergounhe : « C'est en s'appuyant sur la connaissance des normes réglementaires et de l'aménagement des pièces de Mathou et sur l'expertise de Fabre 2012 en matière de construction modulaire que nous sommes en mesure de proposer des délais de livraison d'à peine 4 à 5 mois ». Fabre 2012 est chargé de la facturation, Mathou Création de la commercialisation.

Les objectifs fixés par le PDG de Finadorm sont élevés : « Vu que nous venons à peine de démarrer la phase de commercialisation, nous tablons sur 5 à 6 ventes en 2010. Nous espérons, dès 2011, atteindre 15 à 20 unités. » La crèche modulaire Mathou-Pitchou est mise sur le marché à 180 000 €.

Finadorm a réalisé en 2008 44 M€ de chiffre d'affaires, Mathou Créations, 8 M€ et Fabre 2012, 15 M€.

En savoir plus :
- www.finadorm.com
- www.mathou.com
- www.fabre-2012.com

En photo : Finadorm a réalisé la première micro-crèche modulaire à ossature bois. (© Absolu Design)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :