Rubix prépare une levée de 10 millions d'euros pour améliorer son détecteur de nuisances

 |   |  629  mots
Jean-Christophe Mifsud a fondé Rubix S&I en 2016.
Jean-Christophe Mifsud a fondé Rubix S&I en 2016. (Crédits : Rubix S&I)
La startup toulousaine Rubix S&I, qui commercialise un détecteur de nuisances en tout genre, prépare sa deuxième levée de fonds. Elle portera sur 8 à 10 millions d'euros pour le recrutement d'une trentaine de personnes et l'amélioration de son innovation. Une technologie qui intéresse des collectivités locales, mais aussi des industriels tels que des fabricants d'électroménager.

Ce boîtier pourrait être confondu avec une box d'accès à internet. Mais son rôle est tout autre : il identifie les nuisances environnantes. Qu'elles proviennent d'odeurs, de bruits, de lumière, ou...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :