Sport connecté : le Toulousain Im Innov au CES de Las Vegas 2018

 |   |  578  mots
Le système EquiSure de deux boîtiers, l'un fixé sur le casque du cavalier, l'autre sur la têtière du cheval.
Le système EquiSure de deux boîtiers, l'un fixé sur le casque du cavalier, l'autre sur la têtière du cheval. (Crédits : DR)
La startup toulousaine Im Innov développe la technologie EquiSure, un système d’alerte connecté pour assurer la sécurité du cavalier et de son cheval lors de balades en pleine nature. Fruit de ce travail, l’entreprise a été sélectionnée pour faire partie de la délégation Occitanie qui se rendra au CES de Las Vegas au début de l’année 2018.

Im Innov, c'est avant tout l'histoire d'un couple, Christophe Le Camus et sa femme Catherine. Le premier travaillant dans le domaine informatique et la géolocalisation avant de fonder la startup, la seconde a côtoyé pendant 20 ans la filière équine. Ainsi, ils ont décidé de croiser leur parcours professionnel respectif en mars 2016 en fondant la startup Im Innov, basée à Lacroix-Falgarde, commune de l'agglomération toulousaine. Depuis, le couple planche sur un système de sécurité pour les cavaliers qui réalisent des balades en pleine nature, nommé EquiSure.

"Le système se présente sous la forme de deux boîtiers reliés ensemble par connexion Bluetooth. L'un de 42 grammes, fixé sur le casque du cavalier grâce à une sangle et le second de 72 grammes, attaché sur la têtière du cheval. Les deux boîtiers sont géolocalisés et permettent aux secours d'intervenir rapidement en cas de chute. Si un tel scénario se produit un SMS d'alerte est envoyé aux numéros de téléphone enregistrés dans les boîtiers", explique le co-fondateur Christophe Le Camus.

Mais l'innovation se trouve ailleurs que dans le système de géolocalisation de ces boîtiers, le marché offrant déjà de nombreuses offres similaires.

"Pour nous, la géolocalisation n'est qu'un outil. Le but recherché est la sécurité et non uniquement la géolocalisation du cavalier et de son cheval. EquiSure est le seul système qui se préoccupe de la santé du cavalier en mesurant l'intensité de la chute, grâce notamment à la dualité de ses boîtiers", continue le dirigeant.

Ainsi, en cas de fausse alerte ou de chute sans grande gravité, l'utilisateur peut désactiver le signal d'alerte émis par EquiSure. S'il n'en est pas capable, alors l'alerte sera jugée sérieuse, ce qui engendra la venue des personnes dont le numéro de téléphone est enregistré et celle des secours.

Industrialisation prévue en mai 2018

Depuis avril dernier, cinq prototypes sont testés en collaboration avec les équipes du centre équestre de Vigoulet-Auzil. "La phase de test n'est pas terminée. Nous devons encore travailler sur la sensibilité de l'appareil. Cette phase d'expérimentation devrait se poursuivre jusqu'à la fin de l'année 2017. Mais aujourd'hui, notre prototype est fonctionnel". L'objectif est que le produit EquiSure soit totalement finalisé en milieu d'année prochaine, la phase d'industrialisation étant prévue début mai 2018.

Si les délais sont respectés, les cavaliers pourront se procurer cette innovation toulousaine dès le mois de juin prochain contre la somme de 299 euros l'unité. Déjà 59 précommandes ont été reçues via une campagne de financement participatif sur Kickstarter qui s'est achevée à la mi-novembre.

Vidéo de présentation du système EquiSure. / Chaîne Youtube EquiSure

Pour poursuivre son développement économique, les deux fondateurs de la startup Im Innov ont prévu de recruter dans les prochaines semaines deux ingénieurs spécialisés dans le développement des logiciels embarqués. Une levée de fonds est également espérée durant l'année 2018, sans pour autant en dévoiler le montant visé.

D'ici là, l'entreprise a été sélectionnée pour faire partie de la délégation de la région Occitanie qui participera au CES de Las Vegas au début du mois de janvier 2018, le plus important salon consacré à l'innovation technologique en électronique grand public.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :