Les caméras de Waves'n See scrutent l'érosion des plages

 |   |  761  mots
La coopérative veut surveiller l'érosion du littoral français (ici la plage du Touquet).
La coopérative veut surveiller l'érosion du littoral français (ici la plage du Touquet). (Crédits : <i>Photo DR</i>)
À Toulouse, deux experts en océanographie ont eu l'idée d'utiliser des caméras de surveillance pour évaluer les mouvements de sable sur les zones littorales. Cet outil de suivi pourrait être utilisé par les élus locaux. La startup Waves'n See réfléchit aussi à une déclinaison du concept pour évaluer les bonnes zones de surf.

Depuis son écran d'ordinateur, Yves Soufflet a une vue sur l'ensemble de la baie de Biarritz. Le tableau de bord indique également la hauteur des vagues, leur fréquence (une toutes les 12 secondes) et la provenance du vent (Nord-Est). Ceci n'est qu'une simulation mais elle pourrait devenir réalité si la ville adopte le système Waves'n See créé par Yves Soufflet. Après avoir travaillé pendant dix ans en tant qu'océanographe à Southampton, Barcelone et Toulouse au sein du Legos, le chercheur a décidé de créer une société coopérative qui utilise la vidéo pour surveiller le littoral.

Un tableau de bord pour aider les élus à surveiller le littoral

"Le principe est d'installer des caméras sur les plages qui sont filmées en continu. À partir de l'analyse vidéo, nous pouvons fournir en temps réel une information complète de l'évolution du littoral : volumes de sédiments, pente de la plage, volume de sable perdu avec les tempêtes...

On peut aussi déterminer sur une année si une plus forte houle est liée à une perte ou un gain de sable. Ce sont des informations importantes, y compris pour des études d'impact sur l'environnement", explique le fondateur de Waves'n See.

La palette...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :