Comment Airbus va capturer des échantillons collectés sur Mars

 |  | 850 mots
Lecture 5 min.
Airbus développe depuis Toulouse l'orbiteur qui sera chargé de ramener sur Terre les échantillons de roche collectées sur Mars.
Airbus développe depuis Toulouse l'orbiteur qui sera chargé de ramener sur Terre les échantillons de roche collectées sur Mars. (Crédits : Airbus / Vue d'artiste)
Depuis Toulouse, Airbus développe l'orbiteur qui sera chargé de ramener sur Terre les échantillons de roches collectées sur la Planète rouge par le rover Perseverance dans le cadre du programme Mars Sample Return initié par la Nasa. La sonde devra capturer grâce à un rendez-vous spatial autonome une capsule de la taille d'un ballon de basket. Les précisions de Christian Lebranchu, le chef du projet Earth return orbiter.

C'est à nouveau un petit morceau de la Ville rose qui rejoindra bientôt Mars. Le 30 juillet dernier, le rover Perseverance était lancé vers la Planète rouge avec à son bord un instrument made in Toulouse sous l'égide du Cnes : la Supercam, une caméra laser équipée d'un micro pour écouter les bruits sur Mars.

Perseverance est la première des trois missions du programme Mars Sample Return initié par la Nasa en partenariat avec l'Agence spatiale européenne. Dans cette première étape, le rover Perseverance va collecter des échantillons de roches qui seront ensuite analysés pour chercher des traces de vie sur Mars. Dans un second temps, en 2026, un rover équipé d'un bras robotisé mis au point par Airbus UK va mettre les échantillons de roche dans la capsule qui sera mise en orbite autour de Mars. Les équipes toulousaines d'Airbus Defence and Space vont intervenir dans la troisième phase du programme en développant l'Earth return orbiter (ERO), la sonde également lancée...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :