À Toulouse, un chatbot pour expliquer le RGPD aux salariés

 |  | 500 mots
France Charruyer est avocate spécialisée sur les questions numériques
France Charruyer est avocate spécialisée sur les questions numériques (Crédits : Rémi Benoit)
Face à l'afflux d'interrogations des entreprises à l'approche de la mise en vigueur du RGPD (règlement européen sur la protection des données), le cabinet d'avocats toulousain Altij s'est asssocié avec la startup Inbenta pour mettre au point un robot de conversation répondant aux principales questions des salariés.

"Combien de temps je peux conserver les CV envoyés par des candidats ? Qui a le droit d'accéder aux données médicales des salariés au sein de l'entreprise ? Est-ce que je peux noter les mots de passe de mon ordinateur sur un post-it ? Voici quelques exemples de problématiques posées par le RGPD", énumère France Charruyer, avocate spécialiste des questions numériques au sein du cabinet toulousain Altij.

Répondre aux 400 questions les plus fréquentes sur le RGPD

Avec l'entrée en vigueur dès le 25 mai prochain du règlement européen sur la protection des données (RGPD), les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :