Internet des objets : la startup Telegrafik lève un million d'euros

La startup fondée à Toulouse par Carole Zisa-Garat vient de lever un million d'euros pour accélérer sa commercialisation. Telegrafik propose une solution de téléassistance pour les personnes âgées vivant seule à leur domicile et se base sur les technologies du big data et des objets connectés.
Carole Zisa-Garat, fondatrice de Telegrafik
Carole Zisa-Garat, fondatrice de Telegrafik (Crédits : Rémi Benoit)

La startup toulousaine Telegrafik, lancée en 2013, annonce une levée de fonds d'un million d'euros pour permettre à l'entreprise d'accélérer la commercialisation de sa solution de téléassistance : un service dédié aux personnes âgées vivant seules à leur domicile (Otono-Me). La société, qui se positionne à la frontière de l'internet des objets et de la silver économie, est l'une des porte-drapeaux de la French Tech toulousaine.

Lire aussi : Startups : qui a levé le plus de fonds en 2016 à Toulouse ?

Pour ce tour de table Telegrafik est accompagnée par des fonds d'investissement reconnus pour être attentifs à l'impact sociétal des entreprises :

  • Citizen Capital,
  • Aviva Impact Investing France (géré par le Comptoir de l'Innovation),
  • La coopérative de financement Initiatives pour une Économie Solidaire,
  • Le réseau des Business Angels des Grandes Écoles,
  • Le family office Financière de Blacailloux,
  • BPI France Financement.

Telegrafik, qui compte actuellement 7 salariés, devrait doubler ses effectifs d'ici 2 ans, mais ne souhaite pas communiquer son chiffre d'affaires. Pour rappel, la présidente de la société Carole Zisa-Garat est membre du conseil national du numérique.

 Lire aussi : IoT et silver économie : Carole Zisa-Garat, la Toulousaine qui a tout compris

Comment fonctionne OTONO-ME ?

Des capteurs communicants sont installés dans le logement. En cas d'anomalie d'activité de la personne consécutive, par exemple une chute ou un malaise, une alerte est automatiquement envoyée vers un plateau d'assistance, disponible 24/7, en charge de dépêcher des secours si nécessaire. Les proches peuvent quant à eux suivre de façon distante l'activité de leurs proches, "sans rentrer dans leur intimité", avec une application smartphone.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.