La réforme des plus-values immobilières booste les ventes

 |   |  241  mots
C'est un peu l'aubaine de fin d'année... La réforme annoncée des plus-values immobilières, à partir du 1er février 2012, fait grimper le nombre de ventes à des prix qui restent stables.

Vendre vite ! Pour échapper à la réforme de la plus-value qui taxera à hauteur de 32,5 % les biens à vendre, sauf s'ils sont détenus depuis plus de 30 ans (hors résidence principale) à partir du 1er février prochain. Telle est la motivation des nombreux vendeurs qui occupent le marché depuis plusieurs semaines. En effet, jusqu'à présent, grâce à un système d'abattements, une exonération totale de l'impôt sur la plus-value s'appliquait pour les ventes réalisées au-delà de la 15e année de détention du bien...

« Nous avons noté une augmentation significative du nombre d'actes de l'ordre de 20 à 30 % ces dernières semaines », indique ainsi Maître Philippe Pailhès, expert immobilier à la Chambre des Notaires de la Haute-Garonne. Bonne nouvelle pour les acquéreurs potentiels, ce phénomène peut parfois s'accompagner de petites ristournes, « ceux qui vendent au centre-ville ne sacrifient pas leurs biens, mais ils peuvent concéder des baisses de 10 à 15 %. En effet, les gens préfèrent vendre rapidement plutôt que de se laisser rattraper par cette loi. Mais il n'est pas question de parler de baisse des prix, cela n'impactera que l'activité d'un trimestre », prévient le spécialiste. Ainsi dans l'hyper-centre, on continue de voir des prix moyens de vente entre 3.000 et 4.000 € /m2 tandis que les prix moyens des ventes, tout immobilier confondu à Toulouse, s'échelonne entre 2.500 et 3.000 €/m2 selon les dernières statistiques des notaires.

Béatrice Girard

Photo (© Rémi Benoit)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :