Quai des Savoirs : les travaux débuteront en octobre 2012

 |   |  294  mots
Le Quai des Savoirs doit être livré en 2014
Le Quai des Savoirs doit être livré en 2014
En ce début d'année, le vaste projet de réhabilitation du Quai des Savoirs au cœur de Toulouse, devient réalité. Le « déplumage » du bâtiment est imminent, suivront les consultations des entreprises et le lancement du chantier à l'automne prochain.

Vaste programme que ce projet de réhabilitation et de reconversion de l'ancienne Faculté des sciences, qui comprend 9000 m2 de bâtiment entre le 39 et le 41 allées Jules Guesde. Objectif ? Créer un arc scientifique qui regroupera au numéro 41, le siège du PRES Université de Toulouse, tandis que le 39 deviendra un centre de culture scientifique. Coût total de l'opération : 27,5 M€, répartis jusqu'en 2014, année de la livraison.

Les maîtres d'œuvre retenus pour cette réalisation sont les agences Scau (Paris) et Azéma Architectes (Toulouse). Elles ont imaginé un projet innovant, mais en phase avec les recommandations des Architectes des Bâtiments de France. « C'est un projet qui respecte cette architecture de fin XVIIIe, début XIXe et nous allons même lui redonner son lustre. Nous avons porté notre attention sur le sol dont le quadrillage sera en partie lumineux, et allons créer un parvis entre les deux bâtiments qui fera le lien avec le Jardin des Plantes. Le sol sera remonté progressivement car les bâtiments sont actuellement très hauts », explique l'architecte Pierre Azéma.

Autre originalité : la création de deux grandes boîtes rétroéclairées par led, dont l'une sera positionnée en avancée du bâtiment, côté allées Jules Guesde et qui informeront sur les manifestations en cours au Quai des Savoirs. Ce mois-ci débute le « déplumage » qui consiste à enlever tous les doublages (faux plafonds, etc). « C'est fondamental et cela va nous permettre d'adapter notre prescription au cours de la phase projet. Nous consulterons ensuite les entreprises dès la rentrée prochaine pour un démarrage des travaux à l'automne 2012 », précise Pierre Azéma.

Béatrice Girard

© photo : Scau Architectes

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :