Monges-Croix du Sud inauguré

 |   |  269  mots
La résidence Coscorret à Cornebarrieu, conçue par Patrimoine
La résidence Coscorret à Cornebarrieu, conçue par Patrimoine
Lancé en 2001 sur la commune de Cornebarrieu, l'écoquartier Monges Croix du Sud inauguré comptera plus de 200 logements en chantier en 2012. Aménagé par Oppidéa avec les équipes d'architectes urbanistes des agences Bruno Fortier et Obras, et le paysagiste Michel Desvigne, il a été inauguré.

Cet écoquartier vert d'une superficie de 57 ha, s'enroule autour d'un parc totalement préservé avec un système de gestion des eaux pluviales assuré dans le système paysagé. « Dans ce quartier, il n'y a pas de réseaux souterrain tout est collecté dans des bassins. En 2001, on ne parlait pas encore d'écoquartier, mais nous étions déjà dans cette démarche » indique Michel Desvigne.

Bruno Fortier, promet lui, d'ici une vingtaine d'années « un habitat totalement fondu dans la végétation. » A terme, la Zac devrait comprendre un millier de logements collectifs et individuels dont 25 % de logements aidés. A ce jour, un premier programme de 20 logements sociaux a été livré par Promologis avec l'architecte Gilles Perraudin et quatre programmes de 213 logements seront en chantier en janvier 2012. Des permis de construire ont par ailleurs été déposés pour 264 logements répartis dans trois programmes ; tandis qu'environ 300 logements sont encore à l'étude.

La Zac sera aussi équipée de services de proximité. Un pôle enfance, comprenant un centre de petite enfance, ainsi qu'une école maternelle et élémentaire est déjà en cours de construction. Ce projet est réalisé par l'architecte Duncan Lewis qui a imaginé une façade entièrement végétalisée. « Le bâtiment ressemblera à un train paysager, mais au-delà de l'esthétique les végétaux interviendront surtout dans le calcul thermique du bâtiment », explique le spécialiste. Commerces de proximité, équipements sportifs et une médiathèque/salle des fêtes sont prévus ensuite pour répondre aux besoins de la population.

Béatrice Girard

© Patrimoine

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :