Qui sont ces riches Toulousains qui investissent dans l'immobilier de bureau ?

 |   |  569  mots
Emmanuel Gaillard, directeur du développement de Degroof-Petercam
Emmanuel Gaillard, directeur du développement de Degroof-Petercam (Crédits : DR)
La banque belge Degroof-Petercam, spécialisée dans la gestion de fortune, la banque d'affaires et la gestion d'actifs a identifié le "triangle d'or" Bayonne-Bordeaux-Toulouse pour développer son portefeuille d'investisseurs. Quel est le profil des Toulousains qui investissent via cette banque haut-de-gamme ? Entretien avec Emmanuel Gaillard, directeur du développement de la banque.

Vous venez de lancer le fonds d'investissement Allocation Immobilier, Aquitaine Midi-Pyrénées 1 - AIAMP 1 - dédié aux investisseurs privés. Pourquoi avoir choisi le Sud-Ouest et Toulouse en particulier pour lancer ce premier fonds régional ?
Parce que nous avons identifié le triangle d'or Bayonne-Bordeaux-Toulouse comme un territoire prometteur. Le tissu économique est ici propice. C'est un endroit dans lequel nous avons à la fois des investisseurs potentiels et des clients, preneurs de baux. Nous voyons d'ailleurs un certain nombre de grandes entreprises nationales qui cherchent à s'implanter à Toulouse. La banque Degroof-Petercam est présente à Toulouse depuis 2012, nous sommes partis de zéro et disposons aujourd'hui d'un portefeuille d'une centaine d'investisseurs. Nous avons une cinquantaine de nouveaux clients investisseurs chaque année.

Quel est le profil de ces Toulousains qui investissent dans des actifs immobiliers par votre intermédiaire ?
Ils sont entrepreneurs, dirigeants propriétaires ou organisés en holding patrimoniales. Pour nous, le profil idéal est celui de l'entrepreneur qui a revendu son entreprise et souhaite réinvestir son patrimoine. À Toulouse, nous voyons...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :