Coup d'envoi pour l'écoquartier de la Cartoucherie

 |   |  454  mots
La zone de la Cartoucherie à l'heure actuelle et la maquette du futur écoquartier construit sur la Zac
La zone de la Cartoucherie à l'heure actuelle et la maquette du futur écoquartier construit sur la Zac
L'appel à projets pour la première tranche de la Zac Cartoucherie vient d'être lancé. Il concerne 402 logements et 18.000 m2 d'équipements tertiaires. À terme, l'écoquartier comptera 3.100 logements dont 30% de logements sociaux, 25% en accession sociale à la propriété et 45% en secteur libre, sur 33 hectares.

Le premier écoquartier de Toulouse est officiellement lancé, et cette friche industrielle est, pour le maire et président du Grand Toulouse, Pierre Cohen, vouée à devenir « le plus grand et le plus innovant écoquartier de la ville. Il constituera une nouvelle façon d'habiter, répondra à des défis majeurs en matière d'économie, d'écologie et de logements, dont le coût devra être maîtrisé. »

Elaboré par les deux urbanistes Alain Marguerit et Bernard Paris, le projet de la Cartoucherie fait l'objet de concertations permanentes avec des associations et les riverains. « Nous avons modifié les formes urbaines par rapport au projet initial, car les gens refusaient une homogénéité de bâtiments en R+9 le long de l'avenue de Grande-Bretagne. Nous sommes donc arrivés à une diversité des formes et des typologies avec des bâtiments en R+15, pour les plus élevés et des bâtiments en R+3 », décrit Alain Marguerit. Dans cette première tranche qui compte 580 logements en tout, un lot de 80 logements sera confié à un bailleur social et construit en habitat participatif, sans promoteur immobilier. À terme, l'écoquartier comptera 30% de logements sociaux, 25% en accession sociale à la propriété et 45% en secteur libre.

Le quartier à forte densité urbaine, qui privilégiera des modes de circulation doux avec des voies partagées, met en œuvre une solution innovante concernant le stationnement avec trois parkings silos mutualisés, situés en périphérie de la Zac. « C'est une façon de réduire le taux de motorisation à l'intérieur de l'écoquartier, et assure une place de stationnement par logement, conformément au PLU », indique Régis Godec, adjoint au maire, en charge des écoquartiers. En mixant habitat, commerces, bureaux et équipements culturels (dans les anciennes halles qui seront conservées), la Cartoucherie n'aura rien d'une cité dortoir.

« Nous attendons qualité et innovation de la part de tous les porteurs de projets », ont prévenu les élus. Il en faudra pour construire à coût maitrisé sur ce terrain, où l'achat de foncier se chiffre à près de 29 M€ et où les coûts de dépollution ont aussi été élevés. « Cette phase qui n'est pas encore totalement achevée ne présente plus aucun risque, » assurent élus et urbanistes. À la sortie, l'objectif est de proposer des logements entre 2.300 et 2.800 €/m2, « même s'il est difficile de prévoir le niveau du marché en 2015 », a indiqué Régis Godec. Les lauréats du premier appel d'offres seront connus courant juillet 2012.

Béatrice Girard

En savoir plus:
La Cartoucherie en chiffres : 3.100 logements sur 235.000 m2, 90.000 m2 d'activités tertiaires, 10.000 m2 de commerces de proximité, 15.000 m2 d'équipements publics, 7.000 m2 de halles reconverties en équipement culturel.

Photo © Rémi Benoit

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :