Énergie, mobilité, cybersécurité, digitalisation : les enjeux du futur

 |   |  906  mots
Le Forum de l'économie 4.0
Le Forum de l'économie 4.0 (Crédits : DR)
Le Forum de l’économie 4.0, qui s’est tenu jeudi 5 avril aux Espaces Vanel, a été l’occasion pour les nombreux participants de découvrir les grands axes de développement de l’économie d’aujourd’hui et de demain.

Organisé par la Caisse d'Épargne de Midi-Pyrénées et La Tribune, le Forum de l'économie 4.0 a pleinement justifié son sous-titre, « Enjeux & perspectives ». Les contributeurs de haut vol aux trois tables rondes proposées ont en effet mis l'accent sur les axes de réflexion et de développement qui vont contribuer à faire progresser l'économie régionale et nationale. Une réflexion élaborée autour de trois grands thèmes : « Énergie et mobilité urbaine », « Données et cybersécurité », « Digitalisation et blockchain ».

Repenser énergie et déplacements

La première de ces tables rondes, consacrée à l'énergie et à la mobilité urbaine, a donné l'occasion à Thierry Cotelle, conseiller régional et président de Midi-Pyrénées Énergies Investissements, de poser la problématique : « nous savons que nous devons multiplier par trois la production d'énergies renouvelables tout en divisant par deux et demi la consommation. » Un enjeu de taille pour la région Occitanie, à la croissance démographique constante, qui va imposer de nombreux efforts en matière de consommation avec deux axes prioritaires : le transport et le résidentiel. L'une des priorités concerne les entreprises, qui doivent réfléchir à une nouvelle manière de concevoir leur travail et leur développement, celles-ci étant accompagnées par une forte volonté politique qui doit être partagée par le plus grand nombre.

Pour cela, il faut convaincre partenaires et citoyens. Dans le premier camp se situe bien sûr Tisséo. Alexandre Blaquière, son directeur général adjoint en charge du patrimoine et de l'investissement, montre que l'opérateur est sur la même longueur d'onde que les pouvoirs publics. Avec l'adoption du Projet Mobilité (qui consacre la vision des transports en région toulousaine à l'horizon 2030), Tisséo veut faire face à l'accroisssement constant de la population sur Toulouse Métropole tout en répondant aux préoccupations environnementales. Outre le développement d'une troisième ligne de métro, d'autres solutions sont à mettre en œuvre afin d'atteindre l'objectif de diviser par au moins trois l'empreinte carbone des déplacements d'ici 2030 : développement du covoiturage, autopartage, incitation à l'utilisation des modes de transport doux (marche, vélo...), bus fonctionnant au biogaz, doublement du nombre de sites économiques desservis par les transports en commun...

Dans le second camp, les citoyens sont toujours plus nombreux à se montrer sensibles à ces enjeux, comme le prouve Citoyen'R, association dont les sociétaires financent l'installation de panneaux photovoltaïques sur le toit de bâtiments municipaux. Pour Damien Philippot, l'un de ses membres, il s'agit tout autant de mettre en place une solution économiquement viable (l'électricité produite est revendue à EDF) que de sensibiliser les acteurs locaux.

L'éthique des données

La deuxième table ronde, dédiée aux données et à la cybersécurité, a donné à Jean-Nicolas Piotrowski, dirigeant de la société iTrust, l'occasion de rappeler que la donnée pouvait changer le monde, comme l'a montré l'influence des informations collectées sur Facebook par Cambridge Analytics dans le vote pour les dernières élections présidentielles américaines. Stanley Claisse, avocat spécialiste en droit de la propriété intellectuelle, droit de l'informatique et des télécommunications, ingénieur en informatique, a pour sa part constaté que l'Europe était très en avance sur la problématique des données personnelles, soulignant que le RGPD (Règlement général pour la protection des données) consituait une opportunité de mise en place d'un système vertueux et tout à la fois source de profit pour les entreprises. Ces intervenants ont aussi souligné l'aspect éthique qui devrait guider l'exploitation de ces données, tout en regrettant que la Chine ou les États-Unis n'aient pas les mêmes soucis de morale. Par ailleurs, si le RGPD doit entrer en vigueur le 25 mai, beaucoup d'entreprises semblent ne pas encore trop s'en préoccuper, comme l'a noté Yannick Jauzion, l'ancien rugbyman international aujourd'hui responsable chez Excellium Assurances, qui propose une solution globale de cybersécurité en partenariat avec iTrust.

Le mobile et la blockchain au pinacle

La dernière table ronde, consacrée à la digitalisation et à la blockchain, a permis au public de prendre conscience de la rapidité avec laquelle les innovations technologiques changeaient le rapport entre commerçants et clients. Lionel Trouvé, Head of e-commerce and Applications Store chez Natixis Payment Solutions, a ainsi mis l'accent sur le mobile (ou smartphone) comme moyen de paiement et sur l'exploitation des nouvelles technologies dans toutes les formes de commerce, prenant comme exemple les points de vente entièrement automatisés ouverts par Amazon ou le partenariat signé en Chine entre AliBaba et Ford afin de permettre à un client d'acquérir une voiture en moins de dix minutes. Pour Lionel Trouvé, l'accent doit être mis sur la facilité du paiement, l'adaptation aux nouveaux usages de consommation, l'amélioration de l'expérience client, notamment via l'émergence de la réalité virtuelle.

L'une des innovations technologiques qui va sans doute marquer les années à venir concerne la blockchain, cette technologie de validation de transactions qui prend de l'ampleur depuis quelques années. Pour Thierry Redon, coordinateur blockchain au sein du groupe BPCE, la technologie n'est pas encore mature, on est loin d'en connaître encore toutes les applications. Mais les banques travaillent déjà en relation avec les « fintech » (entreprises de technologie financière) et des start-ups afin de développer les applications futures de la blockchain.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :