Mine de Salau : la réouverture des travaux inquiète les opposants

 |   |  837  mots
Les opposants à la réouverture des mines de Salau craignent la contamination à l'amiante et la pollution de l'environnement. (Crédits : Apollo Minerals)
Les opposants à la réouverture des mines de Salau craignent la contamination à l'amiante et la pollution de l'environnement. (Crédits : Apollo Minerals) (Crédits : Reuters)
La société des Mines du Salat, a annoncé le 15 avril avoir reçu l'autorisation de reprendre les travaux de mise en sécurité de la mine de Salau, en Ariège. Fermement opposés au projet, des habitants s'inquiètent de cette décision qu'ils jugent dangereuse pour les personnes, mais également pour l'environnement et le tourisme.

La société des Mines du Salat, filiale de la compagnie minière australienne Apollo Minerals, a annoncé le 15 avril avoir été autorisée par arrêté préfectoral à réinstaller les services miniers dans la mine d'or et de tungstène de Salau (Ariège), fermée depuis 30 ans. Ainsi, l'entreprise peut désormais terminer les travaux de mise en sécurité débutés en septembre 2018, une action qui devrait durer un mois.

Néanmoins, cette réouverture éventuelle inquiète les opposants, notamment les militants du Comité Écologique Ariégeois (CEA). Depuis plusieurs années, le secrétaire général du comité, Marcel Ricordeau, fait partie de ceux qui se battent pour démontrer la dangerosité de l'amiante présente dans les mines sur la santé des habitants et des employés.

"Nous savons que l'ancienne exploitation a provoqué des maladies dues à l'amiante, comme des cancers du poumon. Elles ont eu pour conséquences des décès prématurés. C'est prouvé, il y a eu des avis de médecins, d'infirmières, etc. La partie adverse qui soutient le projet depuis le début minimise cet événement qui est tout à fait historique. C'est inquiétant que la présence avérée de l'amiante ne soit pas reconnue par Apollo et son...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2019 à 19:59 :
Membre de l'association PPERMS qui défend le projet de recherche de la mine.
Serait t-il possible de pouvoir exprimer notre position dans vos colonnes.

Merci de votre réponse.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :