Cosmétiques : Graine de Pastel se lance en franchise

 |   |  766  mots
Carole Garcia et Nathalie Juin, fondatrices de Graine de Pastel, cherchent des franchisés
Carole Garcia et Nathalie Juin, fondatrices de Graine de Pastel, cherchent des franchisés (Crédits : DR)
L'entreprise toulousaine Graine de Pastel, qui compte actuellement 5 boutiques en France, se lance en franchise avec pour objectif d'atteindre une trentaine de points de vente en 2018. Parallèlement à cette nouvelle étape, la marque s'internationalise, se repositionne, et travaille sur une nouvelle gamme de produits encore tenue secrète.

C'est le début d'une nouvelle aventure pour Carole Garcia et Nathalie Juin, qui ont fondé Graine de Pastel il y a 12 ans. Le 10 septembre prochain, la présidente et la directrice générale de la société officialiseront à Paris leur lancement en franchise. "Une nouvelle étape, et une évolution naturelle pour nous, même si on ne l'imaginait pas en lançant la société en 2003 !", commente Carole Garcia. Alors que la 5e boutique ouvre ses portes dans le 6e arrondissement de Paris cette semaine, Graine de Pastel vise désormais l'ouverture de sept franchises par an d'ici à 2018, tout en continuant à se développer en interne avec l'ouverture de deux nouvelles boutiques "en propre". Ainsi, en trois ans, les cosmétiques à base de pastel de la société toulousaine devraient être vendus dans 30 points de ventes, en France et à l'international.

Lancement en franchise

Avec son réseau de franchise, Graine de Pastel espère réaliser un chiffre d'affaires de 6 millions d'euros en 2018 (contre 1,7 million attendu en 2015). Dès le 10 septembre, Carole Garcia et Nathalie Juin se mettront à la recherche de leurs futurs franchisés :

"Nous recherchons des personnes qui ont déjà été commerçantes, ou des cadres en reconversion de carrière, pour des contrats de 5 ans. Il faut par ailleurs que le futur chef d'entreprise ait un apport de 75 000 euros, car la création d'une boutique demande un investissement moyen de 200 000 euros."

Au-delà des revenus générés par la vente de produits et la redevance perçue (2 à 3 % du CA de chaque franchisé), Carole Garcia attend avant tout de la notoriété : "chaque point de vente affirme notre présence sur le territoire". Pour former ses futurs collaborateurs, Graine de Pastel a notamment réalisé un document de 200 pages, "une bible de tout notre savoir-faire, qui va de la gestion du stock à l'accueil des clientes en passant par les lustres qu'il faut mettre dans la boutique !"

Un premier dossier a été signé avec un franchisé sur la zone de Saint-Germain-en-Laye / Versailles.

Premier voyage en Iran

Autre point de développement, l'export, qui représente 50 % de l'activité de Graine de Pastel (franchise ou BtoB). Nouveau pays en ligne de mire : l'Iran. Carole Garcia se rendra dans le pays au mois de septembre :

"Je fais partie de la délégation qui accompagne le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll et le secrétaire d'État au Commerce extérieur Matthias Fekl pour leur premier déplacement dans ce pays, explique-t-elle. Nous avions signé un contrat une semaine avant les accords de Vienne !"

Au Moyen-Orient, l'entreprise est déjà en contact avec les Émirats Arabes Unis (Carole Garcia se rend le week-end prochain à Dubaï pour rencontrer investisseurs et franchises), et l'Arabie Saoudite.

Néanmoins, aujourd'hui, c'est l'Asie qui représente le marché le plus important pour la société toulousaine, avec des contrats de distribution signés à Taïwan, en Chine, au Japon et en Corée.

Concernant les États-Unis et le Canada, la prospection est lancée et Graine de Pastel sera représentée sur le salon grand public "Best Of France" de New York le 25 septembre.

Repositionnement de la marque

Autre actualité brûlante pour Graine de Pastel : l'inauguration le 14 septembre prochain de l'hôtel 5 étoiles La Cour des Consuls, quartier des Carmes à Toulouse. Cet établissement du groupe Accor, qui sera dirigé par Hadrien Pujol (Hôtel La Cité Carcassonne), disposera d'un spa de 270 m2.

"Ce spa sera opéré par Graine de Pastel. C'est pour nous une formidable opportunité et nous allons y délocaliser notre propre institut de la place Saint-Étienne", explique Carole Garcia.

Cet événement s'inscrit dans la stratégie de la société, qui veut légèrement modifier son positionnement : "Nous souhaitons accentuer notre orientation vers le soin, avec des personnes formées chez nous, spécifiquement pour nos spa, contrairement à d'autres marques de cosmétiques comme Yves Rocher."

Parallèlement au développement de cet immense spa, Graine de Pastel continue d'investir 15 % de son chiffre d'affaires en R&D pour développer de nouveaux produits. Fin 2015 sortira une nouvelle gamme de cosmétiques brevetés, tenue secrète, mais "d'un très haut niveau de technicité et validés par des études scientifiques". Pour accompagner ces innovations, Graine de Pastel refondra entièrement son image en 2016, s'orientant "vers la notion de produits innovants et fonctionnels".

Graine de pastel dispose de deux boutiques, dont l'une à Toulouse

La boutique - institut Graine de Pastel, place Saint-Étienne à Toulouse © photo Rémi Benoit

Retrouvez l'interview filmée de Carole Garcia, réalisée en juin 2015 à l'occasion de La Tribune Women's Awards à Toulouse.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :