La marque toulousaine de cosmétiques Graine de pastel veut lever 200.000 € sur internet

 |   |  583  mots
Graine de pastel dispose de deux boutiques, dont l'une à Toulouse
Graine de pastel dispose de deux boutiques, dont l'une à Toulouse
La marque cosmétique Graine de pastel, basée à Toulouse, lance un appel à ses clients, qui peuvent désormais rentrer dans son capital, et ce jusqu'à fin décembre. Ce financement collectif, qui s'appuie sur la plateforme participative Wiseed, devrait être complété par une levée de fonds plus "classique". Les objectifs de la société : ouvrir de nouvelles boutiques, doubler son portefeuille produits et se développer à l'international.

La démarche n'est pas courante dans le milieu de la cosmétique. Nathalie Juin et Carole Garcia, les deux créatrices de la société toulousaine Graine de pastel, ont décidé de se lancer dans l'aventure du financement participatif. Le système, désormais bien connu des professionnels du cinéma et de la musique, tend aujourd'hui à s'étendre à tous les secteurs d'activités. "Pour nous, c'était une évidence, confie Carole Garcia. Cela colle à la fois à notre image et au lien de confiance et d'affect qui s'est tissé au fil des années avec nos clientes."

Une levée "participative" de 200.000 € ?
Depuis quelques jours, le grand public est ainsi invité à voter en faveur de Graine de pastel sur la plateforme participative Wiseed. Un temps d'information et d'échange qui sera suivi, dès le milieu du mois de novembre et jusqu'à fin décembre, par une opération de souscription. "Nos clientes pourront chacune investir au minium 100 €, sans plafond maximum, explique Carole Garcia. Toutefois, nous avons limité la levée de fonds participative à 200.000 €." Ces "actionnaires-consommatrices" devraient par ailleurs sortir du capital dans cinq ans. "D'ici là, elles bénéficieront des avantages de notre "club", précise la cofondatrice de Graine de pastel. Elles pourront suivre pas à pas l'évolution de la société et bénéficieront d'une réduction de 15 % sur l'ensemble de nos produits. Et plus encore, nous souhaitons faire d'elles de véritables ambassadrices de la marque."

Doubler le portefeuille produits
Les 200.000 euros qui pourraient être collectés par le biais de la plateforme Wiseed ne suffiront cependant pas à nourrir les ambitions de la société toulousaine. "Au total, nous souhaiterions lever 1 M€, confirme Carole Garcia. Pour le complément, nous allons donc nous tourner vers des acteurs plus "traditionnels" du financement, des fonds d'investissement et des business angels." Cette levée de fonds servira plusieurs grands objectifs. "Tout d'abord, nous souhaitons investir massivement dans l'innovation, de façon à pouvoir doubler notre portefeuille produits dans les trois ans, annonce Carole Garcia. Nous passerons ainsi de 25 à 50 références, en étoffant notamment nos gammes de soin du visage."

Objectif : 40 % du CA à l'export

Graine de pastel planifie par ailleurs l'ouverture de nouvelles boutiques, y compris à l'international. "Nous disposons déjà de deux points de vente, à Toulouse et à Carcassonne, précise la dirigeante. Nous envisageons une nouvelle implantation à Paris en 2014, avant de dupliquer notre modèle à l'export." Les cibles de la société ? Le Japon, le Canada et le Moyen-Orient. "L'international fait clairement partie des relais de croissance que nous privilégions, confie Carole Garcia. Nous souhaitons atteindre dans les cinq ans 40 % de notre chiffre d'affaires à l'export, contre moins de 15 % aujourd'hui."

Un écosystème 100 % toulousain
Fondée en 2003, la marque Graine de pastel s'appuie sur l'image patrimoniale de l'Or bleu toulousain. "C'est notre grand axe de différenciation, confirme Carole Garcia. Notre écosystème est 100 % local. Depuis toujours, Toulouse fait partie de notre ADN." La société, qui s'appuie sur un partenaire R&D local, l'Institut national polytechnique de Toulouse, sous-traite par ailleurs l'ensemble de sa chaîne industrielle et logistique à des acteurs de la métropole toulousaine. Les produits Graine de pastel sont ensuite commercialisés en vente directe - via ses boutiques et son site internet - et dans les pharmacies et magasins bios du Sud-Ouest de la France. La société, qui compte huit salariés, enregistrera cette année un chiffre d'affaires de 750.000 €. Avec un objectif ambitieux : atteindre 4 M€ de CA en 2017.

Alexandre Léoty
© photo DR

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :