Vente du TFC : "il ne faut pas croire que cela sera forcément négatif"

 |  | 1248 mots
Le Toulouse Football Club va changer de propriétaire.
Le Toulouse Football Club va changer de propriétaire. (Crédits : Rémi Benoit)
Le principal actionnaire du Toulouse Football Club, l'entrepreneur toulousain Olivier Sadran, est entré en négociations exclusives avec le fonds d'investissements américain RedBird Capital Partners, le 21 mai, pour céder 85% des parts du club de football d'ici la mi-juillet. Christophe Lepetit, responsable des études économiques au Centre de droit et d'économie du sport de Limoges, décrypte les enjeux de cette opération et justifie l'intérêt de ces investisseurs pour le club. Entretien.

La Tribune - Depuis près d'un mois, Olivier Sadran, l'actuel détenteur du club est en négociations exclusives avec RedBird Capital Partners pour lui vendre 85% de l'actionnariat. Que pouvez-vous dire sur la suite du processus de vente ?

Christophe Lepetit - Pour le moment, en ce qui concerne le Toulouse Football Club, les acteurs sont encore dans la phase de négociations exclusives. Cela peut aller plus ou moins vite en fonction des procédures administratives à respecter dans ce type d'accord. Notamment en phase de pré-reprise, durant laquelle la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion - gendarme financier du football) doit donner un avis consultatif sur le projet de reprise. Mais ce rapport peut avoir des incidences sur la poursuite des négociations.

Quand le club des Girondins de Bordeaux a été repris par des actionnaires américains il y a quelques années, l'avis de la DNCG était plutôt négatif, ce qui avait fait un peu traîné les négociations car la Métropole de Bordeaux s'était alors mêlée des discussions pour obtenir des garanties. Dans le cas du TFC, si l'avis de l'instance devait être négatif, le futur actionnaire du club, le fonds RedBird Capital Partners, devra faire très certainement preuve de persuasion auprès de plusieurs acteurs par la suite.

Que pouvez-vous dire sur le timing de la vente au regard du contexte sanitaire et surtout sportif du club ? Est-ce le bon moment pour changer de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :