Vitrine publicitaire : bras de fer entre l’agence AGN Avocats et le Barreau de Toulouse

 |   |  778  mots
La vitrine de l'agence est au centre du conflit.
La vitrine de l'agence est au centre du conflit. (Crédits : DR)
Ouverte depuis début octobre à Toulouse par deux avocats associés, l’agence AGN avocats qui se veut innovante dans l’accès au droit fait face à la fronde du barreau de Toulouse. Ce dernier empêcherait, selon l’agence, ses avocats d’exercer normalement leur profession. L’institution toulousaine estime que la vitrine de l’établissement contrevient au règlement national des avocats en matière de démarchage et de publicité.

"Je trouvais l'accès au droit compliqué, alors j'ai étudié les simplifications qui pourraient être réalisables en France", raconte l'avocat Philippe Charles. De cet audit, va naître en 2012 l'agence AGN Avocats, fondée par maîtres Charles et Moréas. Cinq années plus tard, AGN Avocats est devenu un réseau présent dans 14 villes en France avec un effectif de 42 personnes, qui ont ouvert des agences en propre ou en franchise. La dernière implantation en date s'est faite à Toulouse le 3 octobre dernier, où deux avocats associés se sont installés rue de la République, dans le quartier de Saint-Cyprien.

"Nous sommes l'un des symboles de la loi croissance, plus connue sous le nom de loi Macron. Auparavant, il était interdit pour un avocat de créer une structure économique autre qu'un cabinet d'avocat classique. Cette loi a permis de faire sauter ce verrou et d'encourager notre développement. Le réseau AGN...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :