Idex : des étudiants remettent en cause le nouveau projet de l'Université

 |  | 311 mots
Lecture 2 min.
L'université Paul-Sabatier à Toulouse.
L'université Paul-Sabatier à Toulouse. (Crédits : Université Paul Sabatier)
La veille de la réunion au cours de laquelle l'Université fédérale de Toulouse doit valider son nouveau projet de gouvernance, l'Agemp critique le projet. Selon l'organisation syndicale, les étudiants n'ont pas été suffisamment intégrés à l'élaboration du projet.

L'association générale étudiante de Midi-Pyrénées critique "l'opacité" des négociations entourant la nouvelle feuille de route de l'Université fédérale de Toulouse. Majoritaire à UT1, UT3 et au Crous, l'Agemp, estime que la représentation des étudiants serait "réduite presque à néant" dans le nouveau projet de gouvernance.

"Les étudiants n'ont pas été intégrés aux discussions. Le projet ne contient aucune disposition relative à la vie étudiante ou à la formation, précise Thomas Martin-Dimichele, le délégué général de l'Agemp. Nous demandons le report du conseil d'administration de l'Université fédérale et la remise à plat du processus de regroupement sur des bases démocratiques."

Notant qu'il n'a jamais été sollicité par l'Agemp, Philippe Raimbault, le président de l'Université fédérale de Toulouse reconnaît que les étudiants n'ont pas été suffisamment intégrés aux discussions.

"Faute de temps pour élaborer le projet, c'est vrai que nous n'avons pas travaillé avec les étudiants, concède-t-il. Nous voulions établir un schéma stable avant d'aborder un chantier tel que la vie étudiante. Maintenant que nous avons fixé les grandes lignes, nous allons discuter ensemble de leur mise en application."

Concernant la représentativité au conseil d'administration de l'Université fédérale, le nombre de représentants étudiants passe "d'une dizaine sur 79", selon Philippe Raimbault, à 3 sur 26. "Ce nombre n'est pas définitif mais nous souhaitons conserver un conseil d'administration à taille humaine", affirme-t-il.

Le président de l'Université toulousaine devrait proposer une rencontre à l'Agemp d'ici quelques temps.

Les conseils d'administration des universités UT1, UT3 et des écoles Insa et INP ont validé en CA la future organisation de l'université. Perturbé par des opposants pendant son conseil d'administration, UT2 rendra plus tard sa décision. Le conseil d'administration de l'université fédérale doit quant à lui voter sur le sujet vendredi 27 janvier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :