Grippe aviaire : course contre la montre pour la filière gras d'Occitanie

 |  | 1020 mots
Lecture 5 min.
En 2016, 4 750 tonnes de foie gras en moins seront produites en France par rapport à 2015.
En 2016, 4 750 tonnes de foie gras en moins seront produites en France par rapport à 2015.
La filière gras française va-t-elle perdre encore plusieurs millions d'euros ? Depuis le jeudi 1er décembre, de nouveaux foyers du virus sont apparus dans la région Occitanie, causant la mort ou l’abattage de milliers de canards. Touchée sévèrement une première fois en début d’année par la grippe aviaire, c'est un second coup dur pour la filière régionale des palmipèdes, qui doit s'organiser.

Le SISQA, salon incontournable de l'agro-alimentaire à Toulouse, qui s'est déroulé du 8 au 11 décembre 2016, a fait cette année sans ses canards. Pour la 15e édition de ce rendez-vous traditionnel autour des produits du terroir, les organisateurs ont préféré ne pas prendre de risque. Touchés par un épisode sévère de grippe aviaire découvert dans le Tarn le jeudi 1er décembre, les palmipèdes étaient donc les grands absents de la ferme du salon.

En effet, depuis une dizaine de jours, plusieurs foyers du virus influenza aviaire (H5N8) ont été découverts dans les départements du Gers, du Tarn et des Hautes-Pyrénées. "Ce virus est arrivé par les oiseaux migrateurs venant de l'ouest de l'Europe et il est inédit en France par sa virulence", selon Anne Richard, directrice de l'Itavi (Institut Technique de l'Aviculture). Par conséquent, une course contre la montre est actuellement engagée contre la propagation du virus par les services vétérinaires des préfectures et les opérations d'abattages préventifs se multiplient.

270 M€ minimums perdus en 2016

Résultat, 1 000 canards ont été abattus dans les Hautes-Pyrénées, 18 000 dans le Gers, et 47 000 dans le...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :